Ça vous coupe l'envie de Béziers...

Publié le par La Mère Peinarde

Nous avons reçu sous pli discret posté à Béziers le message suivant...

signature illisible pas de chez nous pour sur !

Hier je traverse la place Jean Jaurès à Béziers, une jeune fille se fait contrôler par deux policiers. Elle faisit la manche ''non agressive' devant 'l'outil à payer le parking''. Elle pleure je m'avance les deux policiers municipaux s'en vont.

Elle me raconte qu'ils lui ont demandé ses papiers car suite à l'arrêté mis en oeuvre au 1er avril, la mendicité est interdite ainsi que le regroupement de plusieurs personnes. Je l'accompagne un moment loin des deux compères en bleu marine.

Des familles installées là car elle n'ont nulle part ou aller et parce que sur cette place il y a des jeux pour enfants, m'expliquent qu'ils sont souvent interpelleés par la police municipale au prétexte que les attroupements de plusieurs personnes sont interdites, bien entendu ces personnes accostées vertement par la police ne sont pas typées blanc de chez blanc Français.

A regret elles vont être obligées de trouver un autre lieu.

A l'autre bout du parking des familles s'amusent avec leurs enfants sans aucun souci

Nous sommes trés près de la poste ou le 8 du mois nombres de personnes attendent le versement du RSA seront-elles aussi interdites?

Aujourd'hui je déambule sur les allées, beaucoup de personnes, de touristes, je rencontre les ''copains'' de LIDL nous discutons, 5mn plus tard s'approchent deux policiers qui veulent controler l'identité des personnes (au prétexte du fameux arrêté municipal) 3, 4 toutes sauf moi. Je leur explique que nous discutons calmement et que d'autres personnes le font sans être ennuyées et là ils demandent les papiers a seulement deux d'entre nous car ils ont consommé de la bière sur la voie publique, les deux personnes s'inclinent et donnent leur identité, Cela ne suffit pas la police veut que nous partions je leur dit que nous voulons continuer la discussion entamée et ils restent, 3 autres bleu marine de la municipale, monte le guet 30m plus loin.

Un des ''copains' de Lidl me raconte que la veille il a fait 12h au commissariat car il avait une canette sur lui et bu en ville dans les zones non autorisées.

Pour ne pas se mettre et les mettre en danger nous convenons de nous quitter sachant que nous nous recroiserons , nous habitons et vivons à Béziers? Nous nous retrouverons trés trés probablement au pique nique PIQUE NIQUE AU POIL du 1er mai, par principe, par solidarité.

Pour la liberté de circuler!!!!

Marie CNTAIT34

Une seule solution...
Une seule solution...

Une seule solution...

Publié dans Anarchroniques

Commenter cet article