Malaise en Malaisie, alerte à Bizerte...

Publié le par Le Père Peinard

Nous avons reçu le document suivant, posté sous pli discret à W@sh@nght@n, CIA, Avenue et  numéro illisibles…
Si vous disposez d’information supplémentaires, nous les publions volontiers…
euh euh excusez-moi, on frappe à la porte… oui ?
«  ARGHHH AU S
EC…… »

 

Bonjour, je suis un ancien pilote de ligne
 
  Je me prends aujourd'hui pour Sherlock Holmes, la disparition
  mystérieuse de l'avion de la Malaysian m'intrigue, je ne suis
  certainement pas le seul à réfléchir à cette affaire.
  
 Mon pif me dit que le mystère du Boeing 777 de la Malaysian Airlines
  est à la veille d'être dévoilé, mais partiellement.
  
 J'y ai bien réfléchi, depuis le début j'avais des soupçons et certains
  indices les confirment actuellement. Les autorités Malaisiennes et
  américaines nous donnent les informations au compte-goutte. À présent
  elles confirment ce qu'elles savent depuis le début, à savoir que
  c'est un pilote expérimenté qui a délibérément détourné l'avion de son
  trajet et l'a amené en direction de l'Ouest au lieu du Nord comme il
  était prévu. On nous confirme aujourd'hui que l'avion a volé durant 7
  heures avant que tout contact soit interrompu. Les américains disent
  qu'il avait pris une direction l'amenant au Sud de l'océan indien.
  
 Or qu'y a-t-il dans cette région qui pourrait intéresser un pirate de
  l'air ou un pilote musulman fanatisé? La réponse la plus limpide et la
  plus évidente est l'île de Diego Garcia. Et qu'y a-t-il sur cette île
  : une grosse base américaine qui abrite un aéroport pour les
  bombardiers stratégiques B1 et B52, les mêmes qui ont bombardé à
  partir de cette base les talibans en octobre et novembre 2001. On y
  trouve des bombes thermonucléaires également.
  
 Moi je pense que le pilote djihadiste, sans doute le capitaine (très
  expérimenté) et probablement le copilote plus jeune mais sans doute
  fanatisé lui aussi, avaient pour mission une opération suicide contre
  ladite base, compte tenu de la distance l'avion l'aurait atteint à
  l'aube. Les américains ont été mis au courant dès le début du
  détournement de l'avion, ils ont sans doute suivi son trajet et quand
  ils ont compris qu'il s'en allait droit sur la base de Diego Garcia
  ils n'ont eu d'autres choix que de l'abattre. J'imagine qu'ils ont
  tenté à plus d'une reprise de forcer le pilote à changer de trajet
  mais en vain.
  
 Le cinéma monté sur toute cette affaire a pour but de gagner du temps :
  1.       faire croire à la thèse d'un accident d'ordre technique au
  début et par la suite à la thèse d'un détournement sans raison
  apparente.
  2.       récupérer rapidement pour les cacher les débris de l'avion,
  et les  boîtes noires pour en tirer le plus d'informations possibles.
  3.       évaluer l'étendue de l'infiltration d'al Qaeda dans le staff
  des pilotes et des techniciens de la Malaysian Airlines
  4.       retarder d'au moins une semaine les recherches officielles
  dans l'océan indien et faire en sorte qu'elles se fassent loin de
  Diego Garcia.
  5.       Préparer le plan de communication conjointement avec les
  chinois et les malais, à savoir qu'il s'agit d'un détournement d'avion
  sans but apparent, l'avion à bout de carburant se serait abîmé dans
  l'océan indien.
  6.       Last but not least exonérer l'islam de toute responsabilité
  
 Il est sans doute difficile pour les américains de reconnaître
  ouvertement avoir abattu un avion civil pour protéger leur base, même
  si les passagers à bord étaient de toutes façons condamnés à mourir.
  L'odieux tomberait inévitablement sur les américains, on n'arrêterait
  pas de dire que le pilote s'est simplement égaré, qu'il ne savait pas
  trop où aller, qu'il cherchait un aéroport où atterrir, que son
  système de communication est tombé en panne, etc. Bref l'acte
  terroriste se transformerait en erreur de navigation et la destruction
  de l'avion par les américains en crime contre l'humanité. Le public
  chinois et le public malais ne l'accepteraient pas et les
  gouvernements chinois et malais se sentiraient obligés de protester et
  de condamner les États-Unis.
 
  Bon tout ça n'est qu'une théorie, on ne saura pas ce qui est arrivé au juste.
  
 Si al Qaeda n'a pas revendiqué l'attentat manqué, c'est qu'elle ne
  veut pas ébruiter l'étendue de son infiltration des compagnies
  aérienn
es, elle prépare sans aucun doute d'autres attentats.
  
 Donc prudence, il est préférable de ne pas voler sur des compagnies
  aériennes islamiques.

Commenter cet article