Éthique et zézétique, n'est-ce pathétique ?

Publié le par Le Père Pimpol

  • zététique (n.f. et adj.)
    zetetique.net | transmis par Pimpol
    «Zététique» vient de l’adjectif grec zétètikós «qui aime chercher», «qui recherche», lequel est issu du verbe zétèin «chercher».
    Selon Emile Littré (1872), la Zététique est la «méthode dont on se sert pour pénétrer la raison des choses» et selon Pierre Larousse (1876) : «Zététique : se dit des méthodes de recherches scientifiques : méthode zététique».
    Enseignée dès l’Antiquité, la Zététique est en fait le refus de toute affirmation dogmatique et la belle définition de Pierre Larousse dans son Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle peut être rappelée par un court extrait :
    «Le nom de zététiques, qui signifie chercheurs, indique une nuance assez originale du scepticisme : c’est le scepticisme provisoire, c’est presque l’idée de Descartes considérant le doute comme un moyen, non comme une fin, comme un procédé préliminaire, non comme un résultat définitif»...
    la suite : http://www.zetetique.net/
    voir aussi : Observatoire Zététique - zetetique.fr
    écouter : Zététique ou l'art du doute - franceinter.fr | dimanche 22 février 2015
Éthique et zézétique, n'est-ce pathétique ?
Éthique et zézétique, n'est-ce pathétique ?

Publié dans Atelier écriture

Commenter cet article