Les destinations vacances les plus animées...

Publié le par Club Mèd

... et les moins chères... !
... et les moins chères... !

Terroristes et groupes rebelles ont tué près de 10.000 personnes en quatre mois, selon une étude publiée le 27 avril 2015 par Intel Center, un groupe privé spécialisé dans la collecte d'informations sur le contre-terrorisme. Le Nigeria arrive en tête du classement.


Au total, 9601 personnes ont été tuées depuis le début de l'année 2015, selon Intel Center, qui détaille: 2962 au Nigeria, où opèrent les islamistes de Boko Haram, 1975 en Irak et 1495 en Syrie, zones d'influence de Daech. Ces trois pays figurent en tête du top 10 des pays les plus touchés par les violences.

Morts causées par des terroristes ou des des groupes rebelles en 2015. © Intel Center


Boko Haram endeuille le Nigeria
Dans ce classement, on retrouve l'Afghanistan (672), le Yemen (505), la Somalie (470), le Pakistan (302), le Kenya (186), l'Ukraine (184) et la Libye (156). Ces chiffres, souligne Intel Center, restent en dessous de la réalité, notamment pour l'Irak, la Syrie et l'Ukraine. L'enquête a répertorié 3451 actes dont 1295 (soit 38%) ont causé la mort d'au moins une personne.

Intel Center rappelle qu'une seule attaque a fait 2000 morts au Nigeria. En janvier 2015, les islamistes de Boko Haram s'attaquent à la ville de Baga, où est installée une base militaire, et à une quinzaine de localités alentour dans le nord-est du pays. «Si les informations indiquant que la ville a été en grande partie rasée et que des centaines de civils (peut-être même 2000) ont été tués sont exactes, nous sommes en présence d’une escalade sanglante très inquiétante des actions de Boko Haram contre la population civile», indiquait le 9 janvier 2015 Amnesty International dans un communiqué.

Publié dans Actualité 2015

Commenter cet article