Sivens : Mettre de l'huile sur le feu...

Publié le par Le Feu du Ciel

Combustion spontanée...
Combustion spontanée...

Share on twitterShon g

A Sivens, au lieu dit Barrat (Commune de Lisle sur Tarn) la Métairie Neuve a brulé, ce jeudi 28 mai au matin. Cette ancienne ferme avait été un lieu emblématique de la « ZAD du Testet », des opposants au projet de barrage porté par le Département du Tarn l’ayant occupée jusqu’au 6 mars 2015,.

La Métairie neuve a brulé ce jeudi 28 mai au matin, victime d’un incendie dont le départ a probablement eu lieu à la fin de la nuit ou aux premières lueurs du jour. C’est un riverain qui a signalé « l’événement » a la gendarmerie à 6 h 25. Les gendarmes se sont rendus rapidement sur place et entrepris une première patrouille par laquelle il n’ont pu que constater l’étendu des dégâts : « A leur arrivée au niveau du bâtiment, la toiture était pratiquement déjà totalement effondrée et il n’y avait plus de flamme apparente, précisait en milieu d’après midi Yves Mathis, directeur de cabinet du préfet du Tarn. « Lorsque les pompiers sont arrivés peu après », précise toujours Yves Mathis, ils ont engagé des moyens limités en vue de s’assurer que le feu n’allait pas reprendre. » Désormais, seul les murs du bâtiment principal de la Métairie neuve sont encore debout.

L’intervention des pompiers a pris fin en milieu de matinée. Des enquêteurs de l’identification criminelle étaient alors déjà sur place pour faire les premiers relevés.

Toujours interdits du fait de trois arrêtés départementaux (qui prohibent l’accès à la forêt de Sivens, la maison forestière et la route départementale 132 le long de laquelle est située la Métairie neuve) les lieux ne sont cependant plus gardés par des gendarmes « postés à demeure ».

Yves Mathis renvoie au procureur et aux enquêteurs de la gendarmerie quant a d’autres précisions sur les circonstances du départ de feu (selon certaines informations, il y aurait eu plusieurs départs de feu) et dit son espoir que « l’enquête pourra déterminé qui a déclenché l’incendie.

Dans un communiqué publié à 16 h, le Département du Tarn fait savoir qu’il dépose immédiatement plainte, en ces termes : « Le Département du Tarn, propriétaire de la bâtisse, entend porter plainte immédiatement et souhaite que les investigations nécessaires soient engagées afin que puissent être identifiées clairement les origines de ce sinistre. »

Thierry Tchukriel

  • Sivens : la Métairie Neuve brulé ce 28 mai, le bâtiment est presque entièrement détruit, le Département du Tarn, propriétaire, porte plainte • La Métarie Neuve après l'incendie mardi 28 mai dans la matinée alors que les pompiers terminent leur intervention. Les dépêches du Tarn libre
    • Sivens : la Métairie Neuve brulé ce 28 mai, le bâtiment est presque entièrement détruit, le Département du Tarn, propriétaire, porte plainte • La Métarie Neuve après l'incendie mardi 28 mai dans la matinée alors que les pompiers terminent leur intervention. Les dépêches du Tarn libre
      • Sivens : la Métairie Neuve brulé ce 28 mai, le bâtiment est presque entièrement détruit, le Département du Tarn, propriétaire, porte plainte • La Métarie Neuve après l'incendie mardi 28 mai dans la matinée alors que les pompiers terminent leur intervention. Les dépêches du Tarn libre
        • Sivens : la Métairie Neuve brulé ce 28 mai, le bâtiment est presque entièrement détruit, le Département du Tarn, propriétaire, porte plainte • La Métarie Neuve après l'incendie mardi 28 mai dans la matinée alors que les pompiers terminent leur intervention. Les dépêches du Tarn libre

          Tarn / Faits Divers

          Votre crédit de bienvenue en cours : 15 articles. Abonnez-vous !

          Publié le 28/05/2015 à 11h48 | Mis à jour le 28/05/2015 à 16h55

          Share on facebookShare on twitterShare on google_plusone_shareMore Sharing Services3| Imprimer cette page

          A Sivens, au lieu dit Barrat (Commune de Lisle sur Tarn) la Métairie Neuve a brulé, ce jeudi 28 mai au matin. Cette ancienne ferme avait été un lieu emblématique de la « ZAD du Testet », des opposants au projet de barrage porté par le Département du Tarn l’ayant occupée jusqu’au 6 mars 2015,.

          La Métairie neuve a brulé ce jeudi 28 mai au matin, victime d’un incendie dont le départ a probablement eu lieu à la fin de la nuit ou aux premières lueurs du jour. C’est un riverain qui a signalé « l’événement » a la gendarmerie à 6 h 25. Les gendarmes se sont rendus rapidement sur place et entrepris une première patrouille par laquelle il n’ont pu que constater l’étendu des dégâts : « A leur arrivée au niveau du bâtiment, la toiture était pratiquement déjà totalement effondrée et il n’y avait plus de flamme apparente, précisait en milieu d’après midi Yves Mathis, directeur de cabinet du préfet du Tarn. « Lorsque les pompiers sont arrivés peu après », précise toujours Yves Mathis, ils ont engagé des moyens limités en vue de s’assurer que le feu n’allait pas reprendre. » Désormais, seul les murs du bâtiment principal de la Métairie neuve sont encore debout.

          L’intervention des pompiers a pris fin en milieu de matinée. Des enquêteurs de l’identification criminelle étaient alors déjà sur place pour faire les premiers relevés.

          Toujours interdits du fait de trois arrêtés départementaux (qui prohibent l’accès à la forêt de Sivens, la maison forestière et la route départementale 132 le long de laquelle est située la Métairie neuve) les lieux ne sont cependant plus gardés par des gendarmes « postés à demeure ».

          Yves Mathis renvoie au procureur et aux enquêteurs de la gendarmerie quant a d’autres précisions sur les circonstances du départ de feu (selon certaines informations, il y aurait eu plusieurs départs de feu) et dit son espoir que « l’enquête pourra déterminé qui a déclenché l’incendie.

          Dans un communiqué publié à 16 h, le Département du Tarn fait savoir qu’il dépose immédiatement plainte, en ces termes : « Le Département du Tarn, propriétaire de la bâtisse, entend porter plainte immédiatement et souhaite que les investigations nécessaires soient engagées afin que puissent être identifiées clairement les origines de ce sinistre. »

          Thierry Tchukriel

        Tarn / Faits Divers

        Votre crédit de bienvenue en cours : 15 articles. Abonnez-vous !

        Publié le 28/05/2015 à 11h48 | Mis à jour le 28/05/2015 à 16h55

        Share on facebookShare on twitterShare on google_plusone_shareMore Sharing Services3| Imprimer cette page

        A Sivens, au lieu dit Barrat (Commune de Lisle sur Tarn) la Métairie Neuve a brulé, ce jeudi 28 mai au matin. Cette ancienne ferme avait été un lieu emblématique de la « ZAD du Testet », des opposants au projet de barrage porté par le Département du Tarn l’ayant occupée jusqu’au 6 mars 2015,.

        La Métairie neuve a brulé ce jeudi 28 mai au matin, victime d’un incendie dont le départ a probablement eu lieu à la fin de la nuit ou aux premières lueurs du jour. C’est un riverain qui a signalé « l’événement » a la gendarmerie à 6 h 25. Les gendarmes se sont rendus rapidement sur place et entrepris une première patrouille par laquelle il n’ont pu que constater l’étendu des dégâts : « A leur arrivée au niveau du bâtiment, la toiture était pratiquement déjà totalement effondrée et il n’y avait plus de flamme apparente, précisait en milieu d’après midi Yves Mathis, directeur de cabinet du préfet du Tarn. « Lorsque les pompiers sont arrivés peu après », précise toujours Yves Mathis, ils ont engagé des moyens limités en vue de s’assurer que le feu n’allait pas reprendre. » Désormais, seul les murs du bâtiment principal de la Métairie neuve sont encore debout.

        L’intervention des pompiers a pris fin en milieu de matinée. Des enquêteurs de l’identification criminelle étaient alors déjà sur place pour faire les premiers relevés.

        Toujours interdits du fait de trois arrêtés départementaux (qui prohibent l’accès à la forêt de Sivens, la maison forestière et la route départementale 132 le long de laquelle est située la Métairie neuve) les lieux ne sont cependant plus gardés par des gendarmes « postés à demeure ».

        Yves Mathis renvoie au procureur et aux enquêteurs de la gendarmerie quant a d’autres précisions sur les circonstances du départ de feu (selon certaines informations, il y aurait eu plusieurs départs de feu) et dit son espoir que « l’enquête pourra déterminé qui a déclenché l’incendie.

        Dans un communiqué publié à 16 h, le Département du Tarn fait savoir qu’il dépose immédiatement plainte, en ces termes : « Le Département du Tarn, propriétaire de la bâtisse, entend porter plainte immédiatement et souhaite que les investigations nécessaires soient engagées afin que puissent être identifiées clairement les origines de ce sinistre. »

        Thierry Tchukriel

      Tarn / Faits Divers

      Votre crédit de bienvenue en cours : 15 articles. Abonnez-vous !

      Publié le 28/05/2015 à 11h48 | Mis à jour le 28/05/2015 à 16h55

      Share on facebookShare on twitterShare on google_plusone_shareMore Sharing Services3| Imprimer cette page

      A Sivens, au lieu dit Barrat (Commune de Lisle sur Tarn) la Métairie Neuve a brulé, ce jeudi 28 mai au matin. Cette ancienne ferme avait été un lieu emblématique de la « ZAD du Testet », des opposants au projet de barrage porté par le Département du Tarn l’ayant occupée jusqu’au 6 mars 2015,.

      La Métairie neuve a brulé ce jeudi 28 mai au matin, victime d’un incendie dont le départ a probablement eu lieu à la fin de la nuit ou aux premières lueurs du jour. C’est un riverain qui a signalé « l’événement » a la gendarmerie à 6 h 25. Les gendarmes se sont rendus rapidement sur place et entrepris une première patrouille par laquelle il n’ont pu que constater l’étendu des dégâts : « A leur arrivée au niveau du bâtiment, la toiture était pratiquement déjà totalement effondrée et il n’y avait plus de flamme apparente, précisait en milieu d’après midi Yves Mathis, directeur de cabinet du préfet du Tarn. « Lorsque les pompiers sont arrivés peu après », précise toujours Yves Mathis, ils ont engagé des moyens limités en vue de s’assurer que le feu n’allait pas reprendre. » Désormais, seul les murs du bâtiment principal de la Métairie neuve sont encore debout.

      L’intervention des pompiers a pris fin en milieu de matinée. Des enquêteurs de l’identification criminelle étaient alors déjà sur place pour faire les premiers relevés.

      Toujours interdits du fait de trois arrêtés départementaux (qui prohibent l’accès à la forêt de Sivens, la maison forestière et la route départementale 132 le long de laquelle est située la Métairie neuve) les lieux ne sont cependant plus gardés par des gendarmes « postés à demeure ».

      Yves Mathis renvoie au procureur et aux enquêteurs de la gendarmerie quant a d’autres précisions sur les circonstances du départ de feu (selon certaines informations, il y aurait eu plusieurs départs de feu) et dit son espoir que « l’enquête pourra déterminé qui a déclenché l’incendie.

      Dans un communiqué publié à 16 h, le Département du Tarn fait savoir qu’il dépose immédiatement plainte, en ces termes : « Le Département du Tarn, propriétaire de la bâtisse, entend porter plainte immédiatement et souhaite que les investigations nécessaires soient engagées afin que puissent être identifiées clairement les origines de ce sinistre. »

      Thierry Tchukriel

    Tarn / Faits Divers

    Votre crédit de bienvenue en cours : 15 articles. Abonnez-vous !

    Publié le 28/05/2015 à 11h48 | Mis à jour le 28/05/2015 à 16h55

    Share on facebookShare on twitterShare on google_plusone_shareMore Sharing Services3| Imprimer cette page

    A Sivens, au lieu dit Barrat (Commune de Lisle sur Tarn) la Métairie Neuve a brulé, ce jeudi 28 mai au matin. Cette ancienne ferme avait été un lieu emblématique de la « ZAD du Testet », des opposants au projet de barrage porté par le Département du Tarn l’ayant occupée jusqu’au 6 mars 2015,.

    La Métairie neuve a brulé ce jeudi 28 mai au matin, victime d’un incendie dont le départ a probablement eu lieu à la fin de la nuit ou aux premières lueurs du jour. C’est un riverain qui a signalé « l’événement » a la gendarmerie à 6 h 25. Les gendarmes se sont rendus rapidement sur place et entrepris une première patrouille par laquelle il n’ont pu que constater l’étendu des dégâts : « A leur arrivée au niveau du bâtiment, la toiture était pratiquement déjà totalement effondrée et il n’y avait plus de flamme apparente, précisait en milieu d’après midi Yves Mathis, directeur de cabinet du préfet du Tarn. « Lorsque les pompiers sont arrivés peu après », précise toujours Yves Mathis, ils ont engagé des moyens limités en vue de s’assurer que le feu n’allait pas reprendre. » Désormais, seul les murs du bâtiment principal de la Métairie neuve sont encore debout.

    L’intervention des pompiers a pris fin en milieu de matinée. Des enquêteurs de l’identification criminelle étaient alors déjà sur place pour faire les premiers relevés.

    Toujours interdits du fait de trois arrêtés départementaux (qui prohibent l’accès à la forêt de Sivens, la maison forestière et la route départementale 132 le long de laquelle est située la Métairie neuve) les lieux ne sont cependant plus gardés par des gendarmes « postés à demeure ».

    Yves Mathis renvoie au procureur et aux enquêteurs de la gendarmerie quant a d’autres précisions sur les circonstances du départ de feu (selon certaines informations, il y aurait eu plusieurs départs de feu) et dit son espoir que « l’enquête pourra déterminé qui a déclenché l’incendie.

    Dans un communiqué publié à 16 h, le Département du Tarn fait savoir qu’il dépose immédiatement plainte, en ces termes : « Le Département du Tarn, propriétaire de la bâtisse, entend porter plainte immédiatement et souhaite que les investigations nécessaires soient engagées afin que puissent être identifiées clairement les origines de ce sinistre. »

    Thierry Tchukriel

Tarn / Faits Divers

Votre crédit de bienvenue en cours : 15 articles. Abonnez-vous !

Publié le 28/05/2015 à 11h48 | Mis à jour le 28/05/2015 à 16h55

Share on facebookShare on twitterShare on google_plusone_shareMore Sharing Services3| Imprimer cette page

A Sivens, au lieu dit Barrat (Commune de Lisle sur Tarn) la Métairie Neuve a brulé, ce jeudi 28 mai au matin. Cette ancienne ferme avait été un lieu emblématique de la « ZAD du Testet », des opposants au projet de barrage porté par le Département du Tarn l’ayant occupée jusqu’au 6 mars 2015,.

La Métairie neuve a brulé ce jeudi 28 mai au matin, victime d’un incendie dont le départ a probablement eu lieu à la fin de la nuit ou aux premières lueurs du jour. C’est un riverain qui a signalé « l’événement » a la gendarmerie à 6 h 25. Les gendarmes se sont rendus rapidement sur place et entrepris une première patrouille par laquelle il n’ont pu que constater l’étendu des dégâts : « A leur arrivée au niveau du bâtiment, la toiture était pratiquement déjà totalement effondrée et il n’y avait plus de flamme apparente, précisait en milieu d’après midi Yves Mathis, directeur de cabinet du préfet du Tarn. « Lorsque les pompiers sont arrivés peu après », précise toujours Yves Mathis, ils ont engagé des moyens limités en vue de s’assurer que le feu n’allait pas reprendre. » Désormais, seul les murs du bâtiment principal de la Métairie neuve sont encore debout.

L’intervention des pompiers a pris fin en milieu de matinée. Des enquêteurs de l’identification criminelle étaient alors déjà sur place pour faire les premiers relevés.

Toujours interdits du fait de trois arrêtés départementaux (qui prohibent l’accès à la forêt de Sivens, la maison forestière et la route départementale 132 le long de laquelle est située la Métairie neuve) les lieux ne sont cependant plus gardés par des gendarmes « postés à demeure ».

Yves Mathis renvoie au procureur et aux enquêteurs de la gendarmerie quant a d’autres précisions sur les circonstances du départ de feu (selon certaines informations, il y aurait eu plusieurs départs de feu) et dit son espoir que « l’enquête pourra déterminé qui a déclenché l’incendie.

Dans un communiqué publié à 16 h, le Département du Tarn fait savoir qu’il dépose immédiatement plainte, en ces termes : « Le Département du Tarn, propriétaire de la bâtisse, entend porter plainte immédiatement et souhaite que les investigations nécessaires soient engagées afin que puissent être identifiées clairement les origines de ce sinistre. »

Thierry Tchukriel

Publié dans Luttes sociales

Commenter cet article