L'Europe Barbare

Publié le par Le Père Fouettard

Bienvenue en Europe !
Bienvenue en Europe !

L’EUROPE, UN CONTINENT DE BARBARES ?

Plus personne ne l’ignore, toute la prospérité de la France repose sur le pillage des pays étrangers, essentiellement au Sud. Le fonctionnement de nos économies s’apparente au comportement d’un toxicomane. Si nous n’arrivons pas à accéder pacifiquement à notre dose d’énergie, nous développons une violence inouïe.

Souvenons-nous.En août 1996, des sans-papiers africains sont réfugiés dans l’église Saint-Bernard. Qui sont ces sans papiers ? D’où viennent-ils ? Pourquoi viennent-ils ? La réponse à ces questions ? Il s’agissait majoritairement de Maliens, originaires de la région de Kayes. Dans cette région, il y a la gigantesque mine d’or de Sadiola. Une mine qui la fortune des multinationales européennes, américaines…

C’est donc au Mali, classé parmi les trois pays les plus pauvres, que se construisent ces fortunes. Chaque année, 15 millions de tonnes de minerais sont extraites à Sadiola. Ces minerais sont traités au cyanure, à la chaux vive, à l’acide chlorhydrique. C’est donc pour échapper à l’enfer de la pollution et de la pauvreté que des milliers de maliens quittent leur pays.

Déplaçons-nous maintenant vers l’Est, en direction du Nigeria. Dans ce pays, c’est le peuple des pêcheurs Ogoni qui est victime de la malédiction de l’or noir. Dans la zone pétrolière du delta du Niger, après cinquante années d’exploitation sauvage et de marées noires, l’air, les sols et les cours d’eau sont totalement empoisonnés. La prospérité et la croissance de l’Europe sont à ce prix…

De l’uranium ​au pétrole, en passant par le cuivre ou le bois, les pillages du Sud génèrent de considérables profits au Nord. Dans le cas du bois, la société française ROUGIER a fait fortune dans l’exploitation des bois tropicaux. « Derrière le clan Rougier, pataugent un réseau d’hommes politiques français, d’affairistes corses, d’autocrates africains, qui tous ensemble menacent de détruire le deuxième poumon écologique de la planète : la forêt équatoriale d’Afrique centrale » (France-Afrique, Diplomatie, Business et Dictatures).

Pour prendre toute la mesure de la cruauté de l’Europe, il faut remonter au 26 février 1885.Ce jour-là s’achève la conférence de Berlin sur le partage de l’Afrique. La France, l’Italie, les Pays Bas, l’Allemagne, la Grande Bretagne vont se partager les richesses du continent africain .A l’un la Tunisie, à l’autre le Togo, au troisième le Cameroun….Les peuples africains sont bien évidemment tenus à l’écart de ces discussions.

A partir de là, c’est avec une violence inouïe que les puissances européennes vont s’adonner au pillage de l’Afrique. Pour les besoins du développement économique de l’Europe, et du confort de sa population, des milliers de litres de sang vont couler en Afrique.

Les ouvrages du journaliste François Xavier VERSCHAVE (Noir Chirac, Noir Silence, Au mépris des peuples..) relatent avec précision les attitudes criminelles de l’Europe en Afrique. Ce colonialisme avait deux objectifs majeurs ; perpétuer l’accès aux matières premières stratégiques (pétrole, uranium, cacao, bois.., et le financement occulte des activités politiques du gaullisme puis par la suite de tous les partis de gouvernement. Dans son ouvrage « Au mépris des peuples », FX VERSCHAVE nous explique aussi le rôle important de l’extrême droite dans la Françafrique, encore nommée la Mafiafrique. Bernard Courcelle, un cadre du Front National a vendu des armes à l’Irak et à l’Iran afin de prolonger le conflit entre les deux pays. En 1999, il devient même directeur de la garde présidentielle du dictateur Denis SassouNguesso.Un dictateur qui a commis une série de crimes contre l’humanité au Congo-Brazaville…

En juillet 2012, même le ministre écologiste Pascal CANFIN a rendu visite aux pires dictateursafricains.Parmi eux Idriss Deby.Idriss DEBY, le président tchadien qui est impliqué dans toutes sortes de trafics : fausse monnaie, drogue, armes….

Dans le livre « Au mépris des peuples – le néocolonialisme franco-africain », FX Verschaveécrit « Françafrique, cela veut dire aussi France à fric.Sur quatre décennies, les centaines de milliards d’euros détournés de la dette, de l’aide, du pétrole, du cacao…ou encore ponctionnés via les monopoles d’importation tricolores, ont nourri les réseaux politico affairistes français et contribué à accoutumer la classe politique française à la grande corruption »

Aves toutes le ressources pillées à l’Afrique, l’Europe produit une montagne de richesses et de marchandises. Arrivée en fin de vie, une quantité considérable de ces objets prend la destination de…l’Afrique. L’Afrique constitue donc pour l’Europe à la fois un continent réservoir et un continent dépotoir.

La barbarie de l’Europe atteint son paroxysme, lorsque les Etats d’Europe financent le dispositif FRONTEX visant à empêcher les migrants de trouver refuge en Europe. FRONTEX a déjà versé 151 000 000 d’euros à l’industrie de l’armement ( Dassault, Safran, Sagem….)

Nous demandons donc un transfert de ces budgets. Les fonds versés à FRONTEX doivent être transférés à des structures d’accueil garantissant aux migrants une arrivée et une vie digne.

Nous européens, avons le devoir d’accueillir dignement des populations, que nous avons-nous même poussé dans la misère.

Ce qui distingue les sociétés de barbares des sociétés civilisés, c’est aussi la manière d’accueillir l’étranger…

Publié dans Actualité 2015

Commenter cet article