Mise à jour vocabulaire d'jeuns !

Publié le par Whiskypédia

Badass
Badass

Abusé : se dit quand on est vraiment contrarié par ce qu'on vient d'entendre.
Askip : Pour raccourcir "à ce qu'il paraît". Askip c'est des fainéants, ceux qui utilisent ça...
Attachiant : on n’en peut plus de lui… mais on ne peut pas s’en passer. Marche aussi au féminin, bien sûr.
Bayes : "C'est quoi les bayes?", ça veut dire "Comment ça va?". "Occupe-toi de tes bayes", ça veut dire "Occupe-toi de tes affaires".
Before : la soirée qui sert à se chauffer un peu (à base d’alcool) avant d’aller en boîte.
Bim : Dans ta face, je te l'avais bien dit !
Boloss : le boulet par excellence. Il ouvre la bouche qu’on a déjà envie de lui dire de se taire. Il ne sait pas s’habiller, et parle trop fort.
Cassos : le cas social. Moins attendrissant qu’un boloss. Le cas social se fait souvent juger pour ses fringues ou son comportement bizarre.
Booze : de l’alcool, qui a pour mission de vous mettre la tête à l’envers. Dérivé en verbe “boozer”.
C’est frais : cette personne a vraiment du style, dis donc !
C’est pas faux : ne rien avoir à ajouter. Vient de la série “Kaamelott”.
Chaudard : “J’vous le cache pas, ça va être difficile à mettre en place.”
Dar : bien.
Des barres : si on se les tape, ça veut dire qu’on rigole. “J’me tape des barres”.
Endirer : "On dirait"... C'est juste que c'est mal prononcé. Et mal écrit. Et que tout le monde l'utiliser. Pleure, vas-y pleure.
Epic fail : si c’est filmé ou photographié, vous pouvez changer de ville, parce que l’epic fail, c’est ce que vos parents appelaient la te-hon, mais puissance 1.000. LE truc qu’il ne fallait pas faire.
Facepalm : action de se plaquer la main sur le visage par désespoir, en se disant “mais c’est pas possible”.
Free : si on demande à quelqu’un s’il est free, c’est pour savoir si on peut sortir avec. Ouais, voilà, c’est ça : célibataire !
GG : "Bien joué". Vient de Good Game.
Go : une gonzesse. Bah ouais, inventifs, les gars. Se dit de sa petite copine quand on n'en est pas fier.
Haterz : ceux qui n’aiment jamais rien, et qui sont toujours dans l’attaque, en pensant qu’ils font preuve d’intelligence humoristique. (Voir aussi “Thug”.)
Hipster : le mec un peu trop tendance, voire légèrement hautain. En général, il porte la barbe, une chemise à carreau, une casquette et les cheveux longs.
J'avoue : confirmer ce que la personne vient de dire. Ça veut aussi dire qu’on n’a pas trop écouté.
Kikoo : Ah, on ne les aime pas. Ce sont des gens qui ne savent pas écrire et qui ont des goûts tout pourris, en musique et en tout, d'ailleurs.
Liker : apprécier fortement.
LMFAO : Super-drôle. Littéralement : Laughing My Fucking Ass On (à s’en taper le cul par terre). Mais un groupe d’abord Populaire, devenu mainstream, a fait de ce mot un truc trop old. (Voir aussi “Populaire”, “Mainstream” et “Old”.)
Not : se met à la fin d’une phrase, pour dire son contraire avec ironie. “Elle est trop sexy… NOT !” Crié, ça rend mieux. Dérivé français : “Ou pas.”
Mainstream : une musique, un courant qui est censé être tendance, mais qui a été récupéré par tout le monde et est donc passé du côté ringard. Les undergrounds ne supportent pas les mainstreams. (Voir aussi “Underground”.)
OKLM : Au calme. Ouais, c'était trop long, sinon...
Old : se dit d’une info passée de mode ou d’un phénomène vu et revu. Sur Twitter, une info devient old en une heure à peu près.
Phonard : mec qui ne sait pas se servir de son phone. (Voir aussi “Phone”.)
Phone : téléphone. (Voir aussi “Phonard”.)
Piner : utiliser Pinterest, bande de petits cochons.
Pleurire : Tellement en fou rire que j'en pleure de rire. J'abrève.
Populaire : la vedette de la classe. Soit parce qu’il a tous les smartphones derniers cris avant tout le monde, soit parce qu’il fait rire tout le monde. Aux États-Unis, c’est le capitaine de l’équipe de football universitaire.
Seum : un mélange d’avoir les boules et les nerfs. Et un peu la poisse quand même.
Sharer : partager, faire tourner.
Soin : le swag, mais en mieux. (Voir aussi “Swag”.)
Steup : une manière de faire comprendre à son interlocuteur qu’il doit s’arrêter là, parce qu’à sa prochaine phrase, il risque la baffe.
Surkiffer : c’est plus que kiffer. Ça sert à rien, mais c’est juste pour paraître plus malin que ses parents, qui ont inventé l’expression.
Swag : avoir du style, de la classe, et réussir tout ce qu’on fait. (Voir aussi “Soin”.)
Thug : Pas loin des haterz, le thug (That Hate U Give), c’est le haineux violent. Le bidon, quoi. (Voir aussi “Haterz”.)
Tkt : signifie “t'inquiète”, donc “je gère”.
TLDR ou TLPL : En anglais, Too long, didn't read. En français Trop long, pas lu. Bref, ton mail devrait apprendre à s'autotweeter !

TMTC : Toi-même tu sais. Ouais, gros, même si j'ai mis un C à la place du S.
Underground :un phénomène pas encore populaire, limite souterrain. (Voir aussi “Mainstream”.)
Wesh : celui ou celle qui essaye d’être une racaille mais qui ne l’est pas.
WTF : Acronyme de What The Fuck ?, pour marquer l'étonnement ou le rejet. En français, on dit PTM.
YOLO : You Only Live Once. Principe hautement philosophique qui consiste à justifier les pire stupidités qu’on peut faire par un haussement d’épaules et un “on ne vit qu’une fois”.

Envoyé de mon iPadouille

Publié dans Salon de lecture

Commenter cet article