Sauvez le Livre et les libraires

Publié le par ´AMDL

Le libraire trop pical !
Le libraire trop pical !

L’ADML, les métiers du livre,
la loi « anti-amazon », les marchés publics
et les librairies indépen
dantes

Au début de l’année 2014 la représentation nationale votait une Loi, réputée favoriser le livre et la lecture par un soutien aux librairies indépendantes. Fait assez rare pour être souligné cette loi, à l’instar de la Loi de 1981 sur le commerce du livre, fut votée à l’unanimité.

À l’époque l’ADML et ses adhérents étaient bien les seuls à observer que cette loi, excellente dans son principe et l’intention qui vient d’être rappelée, était cependant rendue parfaitement absurde et inopérante par sa rédaction et les contradictions qu’elle manifestait entre les principes exprimés et l’innocuité de la mesure élaborée par les politiques « en capacité » et « en responsabilité ».

Aujourd’hui que la totale vacuité de cette imposture est avérée et constatée par tous ( il a suffi aux « grandes plate-formes » de vente en ligne de « facturer » les frais de port à 1 centime d’euro pour se mettre « en conformité avec la Loi ») il est assez instructif de rappeler les circonstances de cette pantalonnade législative et les attendus de cette « ténébreuse affaire ».
Le 8 janvier 2014 la chaîne (doublement) publique : « public sénat » eut l’idée d’enregistrer un témoignage de « libraire de quartier », pour savoir ce que les libraires indépendants pensaient de l’amendement « Gaymard » à la Loi de 1981 (dite Loi Lang) sur le commerce du livre. Ce complément de la loi de 1981 suscitait quelque embarras de la part du groupe majoritaire car il était en passe d’être voté « à l’unanimité» alors qu’il n’était pas issu d’une proposition de l’actuelle majorité, mais … de son opposition. Ce projet avait en effet été initié par l’UMP et son « Monsieur livre » : Hervé Gaymard ( naguère et brièvement ministre des finances de Jacques Chirac ). Il venait en dernière lecture à l’assemblée et au Sénat, lorsque public sénat jugea opportun de mettre ce vote au sommaire de son « journal de 19 h ». La journaliste fut quelque peu surprise du « témoignage » du libraire, qui pourtant restituait une réalité, il est vrai soigneusement occultée par la classe dirigeante actuellement aux affaires (mais aussi bien par la précédente, puisque les oligarques se succèdent à eux-mêmes).
Il se trouve qu’elle était « bien tombée » puisque le libraire se trouvait être le président de l’ADML
Pour voir le sujet du journal de public sénat et son décryptage : droit de réponse à public sénat par Tele14
Pour bien comprendre « comment on en est arrivé là » un bref historique de l’action de l’ADML et de ses motivations , peut être utile :

Le Plan livre et l’action décisive de l’ADML et de la FILPAC

Depuis le mois de juin 2013, le plan livre élaboré par l’ADML est formalisé par un Texte de projet de Loi : voir ce lien :
PDF : Texte de la proposition de projet de Loi
Complété par les propositions et revendications de la FILPAC : (propositions et revendications pour la filière livre présentées par la FILPAC/CGT)

Le projet de Loi « Plan Livre » fut initialement porté par Pascal Cherki, député PS du XIVème arrondissement de Paris : La lettre adressée par Pascal Cherki à Bruno Le Roux ( président du groupe PS à l’Assemblée nationale) et à Mme la Ministre de la Culture pour annoncer le dépôt de la proposition de projet de Loi est publiée ici : courrier-cherki-filippetti
Le président du groupe socialiste et la Ministre de la Culture furent donc informés de cette Proposition de Projet de Loi, que présentait Pascal Cherki, avec de nombreux soutiens à l’assemblée, et au Sénat.
Ces actions et démarches s’ajoutaient aux interpellations successives de Mme la Ministre, par
- Denis Baupin ( vice président de l’Assemblée Nationale ) : lettre de Denis baupin à Aurélie Filippetti
- Ian Brossat au nom des élus parisiens du Front de gauche : lettre de Ian Brossat
- Jean-marie Beffara, député PS et rapporteur spécial de la commission des finances de l’assemblée nationale : lettre-beffara-2013-2-20.
Pour bien comprendre le sens, la portée émancipatrice et les effets concrets attendus de cette proposition de projet de Loi, le projet d’ensemble « Demain chez mon libraire » est succinctement décrit sur notre plaquette générale : plaquette-2013-b
Une action du Parti Socialiste était espérée, sur la foi des discours de campagne du PS : Lundi 1er juillet 2013, celle qui n’était encore que candidate socialiste pour la mairie de Paris, et première adjointe de Bertrand Delanoë, avait esquissé son programme pour protéger et valoriser les librairies parisiennes et publiquement adhéré au projet de « Plan Livre » de l’ADML : PDF rencontre-hidalgo. Pourtant, depuis lors, rien de tout cela n’a été suivi d’effet ni de l’esquisse d’une action quelconque en accord avec ces excellentes « intentions ». Les députés PS ont renoncé à proposer (et faire voter) le projet de Loi « Cherki » ( Plan livre) issu pourtant d’un représentant de la gauche « en responsabilité » et préféré se ridiculiser en s’appropriant une proposition de l’opposition de droite, d’une parfaite nullité et innocuité, comme il a été rappelé plus haut.
Pourtant… les faits sont « têtus », et ce projet de Loi, mis à la porte du PS, mais désormais soutenu par les travailleurs des Métiers du Livre, au travers de son principal syndicat : la CGT du livre (voir ici les propositions et revendications proposés par la FILPAC/CGT), pourrait bien revenir par… la fenêtre de gauche. Une vaste concertation a été conduite, à l’initiative du PCF, et avec le soutien du premier porteur PS « frondeur » (P.Cherki) de la Loi « Plan Livre » pour que le groupe communiste remette le projet « sur la table » de l’Assemblée (dès lors que le PS s’est « dégonflé »), avant la fin de la présente mandature.

L’optimisme et l’espoir sont donc de nouveau de mise pour les 150 000 travailleurs des métiers du livre ( dont près de 15 000 en librairie), les librairies indépendantes et les lecteurs de livres.

Pour adhérer à l’association, soutenir et participer à la mise en oeuvre du Plan livre : http://www.antidematerialisation.fr/adherer-a-lassociation/

Sauvez le Livre et les libraires

Publié dans Salon de lecture

Commenter cet article