Céline Bara candidate en Ariège

Publié le par Le Père Peinard

 Une star du X présente sa candidature aux législatives en Ariège

 

Céline Bara, actrice porno avec 180 films à son actif, se présente aux législatives en Ariège pour, dit-elle, défendre des idées d'extrême gauche résolument hostiles à toute religion, et lancer un pavé dans la mare politique locale.

couvsodomite.jpg
Son affiche de campagne...

La jeune femme brune de 33 ans à la poitrine volumineuse a déposé lundi sa candidature dans la première circonscription de l'Ariège avec, pour suppléant, son époux, Cyrille, qui a produit tous ses films.

"J'ai toujours été très engagée, on m'a toujours dit que j'avais une grande gueule mais que je ne faisais rien. Alors voilà, je passe à l'action", a dit mercredi à l'AFP celle qui fut nominée en 2000 aux Hots d'or dans la catégorie starlette.


Céline Bara, qui vit depuis quatre ans dans le village de Bélesta, se dit d'extrême gauche. "Complètement anticapitaliste", elle voudrait qu'on refasse de "l'humain une priorité", elle évoque les "emplois détruits" et le "droit du travail bafoué".

Cette métisse née d'une mère mauricienne et d'un père français veut aussi faire pièce au Front national et au racisme qui, dit-elle, sévit même en Ariège où il n'y pas "pas beaucoup de Noirs et d'Arabes".

 

Avec son mari, elle a créé en août 2011 un Mouvement antithéiste et libertin (Mal) car elle ne "retrouvait pas (ses) idées dans les partis d'extrême gauche". "Je suis vraiment contre toutes les religions, c'est le plus important pour moi, c'est le fléau de l'humanité".


Céline Bara n'a pas peur d'être comparée à La Cicciolina, l'ancienne star du porno italienne entrée en politique. Comme la sulfureuse ex-députée, elle veut "faire du bruit" et espère que la classe politique locale, trop installée à ses yeux, "s'inquiète un peu".

Elle se défend de vouloir faire un "coup de pub" et en veut pour preuve que "Star trik", "Au nom du fist" et toute sa filmographie sont accessibles gratuitement sur son site.

Céline Bara sera notamment en concurrence avec la députée sortante Frédérique Massat (PS), Michel Larive (Front de Gauche), Pascale Aoura (EELV), Nicole Gerona (UMP) et Jacques Warnke (FN-Siel).

Publié dans Eros et Thanatos

Commenter cet article