Complainte campagnarde en Barousse *

Publié le par Le Père Peinard

 Eglise.jpgUn petit matin de printemps lumineux de mai émerge.


La nuit fut bonne, particulièrement au moment du coucher : un petit bonheur de s'allonger, de s'étirer. Les draps comme l'oreiller restituent les rêves en douce chaleur de plis. Un œil perçoit l'arrivée du soleil, un angle de bouche sourit. Il reste cinq minutes pour redescendre la tête des nuages et poser les pieds par terre : chance !

 

L’attaque

Un bourdonnement se précise. Ce ne sont pas mes oreilles... ni l'électricité du réveil... Non, une mouche ! Ne bouge pas, peut-être passera-t-elle au large ? Mais la bestiole se pose comme une plume sur ma joue que je gonfle pour qu'elle passe son chemin. Probablement en âme obtuse, elle tente de pomper les lambeaux d'images de la nuit. Il faut bouger la tête ! Mais le retour rapide signale une artiste de haut vol tout à fait irritante. La main s'éveille pour accompagner le ballet : un pas de deux imprévu et totalement énervant !!!

Je me lève finalement furieux et fonce fouiner dans le placard (celui des merveilles), pour sortir deux élastiques que je noue fébrilement ensemble. Attention, j'arrive aussi !

 

Contre attaque

L'escalier est avalé à pas de loup, l'œil affûté comme un rasoir détecte la malapprise qui semble m'avoir oublié pour un rayon de soleil : erreur fatale ! L'élastique se détend et explose très proprement la trotte-menu... Oups ! La violence de l'impact me gêne un peu mais quel soulagement.

Un déjeuner comme les autres, le muesli yaourt croque sous les dents : autre petit bonheur !

 

Mais... J'y - crois - pas !

falaise.jpgUne bestiole squatte le bol ! Respire et calme-toi...

Chouette, elle repart... mais en ramène une autre : la sœurette sûrement. Là, c'est trop ! L'élastique surgit comme un fauve affamé mais deux cadavres dans les céréales, ce n'est pas le mieux ! Ruses et contre ruses entre le "je te pousse et tu reviens" sur la table et non le bol - échec. L'adrénaline monte et la réflexion aussi : il faut une goutte de yaourt sur la table comme appât. Une douce innocente se laisse prendre et ne voit pas venir l'élastique. Par contre, je n'ai pas le temps d'éviter le retour de yaourt : colère.

 Grande décision

Un quart d'heure suffit pour que le prédateur porte son tableau de chasse à dix victimes, un appétit coupé et une grosse décision :


J’adhère à "l'Éminente Guilde des Chasseurs de Mouche à l'Élastique" ! Oui da !

 

LA GUILDE DES CHASSEURS DE MOUCHES

propose aux petits et aux grands un emploi d’été fructueux 

Devenez Tireur d’Elite à l’Elastique

A la suite de conférences traitant des :


Techniques de chasse
- depuis l’antiquité jusqu’à nos jours


Subtilités du style
- connaissances et matériel requis pour le statut de chasseur moderne


Etat de crise et envol »
- accès de non-violence :
- alibis moteurs majeurs


Art :

- peinture à la mouche


Recyclage :

- mouche pilée et alimentation

- mouche déshydratée et érotisme

 

* - ndlr : Pléonasme…

 

Chapitre précédent :

Résonances... par Michel Cordier

Publié dans Corderie en Barousse

Commenter cet article