Enfin un citoyen courageux qui collabore avec la Police* !

Publié le par Le Père Peinard

PROJET  DE  PREVENTION (reçu sous pli discret posté à Toulouse-con !)

 

Fort d’un permis de conduire, d’une longue pratique sans heurts réellement graves,
je laissais peaufiner doucement devant la cheminée mon projet civique.

 

Lundi matin – 9h – la gendarmerie locale

En-France-2.jpg

 

Suite à quelques pourparlers épineux, l’autorisation de rencontrer le Chef fut accordée. Portillon, murs blanc passé, autre porte, bureau très moche, personnage et chaise sur l’autre rive.

 

Froides salutations pour lâcher un :
« Quelles sont vos doléances ? »

Tiens un original.

 

 

 

Moi - « Je suis ici en tant que citoyen responsable avec une haute idée de la préservation des corps. Il y a peu, l’un de mes amis, coutumier du carambolage de voitures, se retrouve actuellement dans un fauteuil qui a le désavantage d’être paré de deux grandes roues. J’y pense si souvent qu’il m’est venu à l’idée de limiter les excès de vitesse et les fautes d’inattention.
Il est notoire que vous usez de radars fixes autant que mobiles. Le fixe est généralement bien anticipé mais le mobile, c’est, disons, la mauvaise surprise et finalement une peau de banane de l’espionnite, vous me l’accorderez...
Or, plutôt que de braver les intempéries, les heures d’astreinte et d’aligner les conducteurs malheureux, je propose une fine alternative. »

 

- « Venez en aux faits et tenez-y-vous ! »

Radar mobile, dernière génération...

camera-furtive.jpg- « Entendu. Vous n’êtes pas sans savoir que bon nombre d’automobilistes croisant un radar mobile fera son possible pour prévenir les voyageurs en sens inverse par un mime de jumelles ne laissant aucun doute, voire quelques appels de phares. Donc je propose de faire une alerte phare régulièrement en cas de déplacement pour limiter au maximum les excès de vitesse, calmer les auteurs de fin de soirées relatives et autres va-t-en guerre de l’accélérateur...
- contre un coût modique, à savoir : un jeu d’ampoules et une batterie par an !


Qu’en pensez-vous capitaine ? »

- « Lieutenant monsieur ! »


Silence devenant pesant faute d’un sourire et d’un accord en règle. Après quelques minutes de plomb renforcé, le Chef rejoint la porte et hèle :

- « Oh là, la compagnie, venez voir ! »

Six grands balèzes, vu d’une chaise...

Nos amis les bêtes... se faufilent dans la boîte à chaussures : deux de chaque côté de la porte, probablement par habitude, un devant la fenêtre l’air franchement sombre, un en retrait derrière le bureau et deux de chaque côté du citoyen qui, pour tout dire, commence à serrer les fesses, si l’on me passe l’expression.

 



Le Chef : « Veuillez répéter votre proposition à mes collègues, s’il vous plaît. »

Sans la formule de politesse, je pense que je me serais abstenu en tentant un camouflage par un beau sourire mais là, civilité oblige, je la rejoue en mieux en tant que connaisseur confirmé.
Fin du topo et nouveau grand silence… visiblement ce ne sont pas de grands communicants… tension palpable…

 

Attention-un-livre--.jpg- « Et bien sûr vous faites des appels de phares comme tout le monde ? »

Oh le minable piège…

- « Bien sûr que non voyons, je suis un citoyen responsable ! »
Prends ça mon pote.

-« Savez-vous que prévenir un automobiliste contrevenant au règlement du code de la route est répréhensible ? »

- « Bien sûr et pas une fois l’idée ne m’en est venue sauf devant la cheminée hier au soir »

- « Et vous proposez donc un acte de prévention rémunéré ? »

- « Défrayé plus exactement mais assurément ! »

 

I Love PoliceJe m’en suis sorti de justesse mais depuis les gendarmes m’arrêtent systématiquement pour, outre les désagréments classiques, toucher mes phares, raison suffisante pour avoir inventé les discrets refroidisseurs d’ampoules que je propose actuellement à un prix plus que raisonnable.
Le souci risque d’arriver par l’installation massive des tout nouveaux Détecteurs d’Appels de Phares ou DAP !

 

Michel Baron de la Corderie,
Grand Régisseur de la Barousse

 

ps : Quelqu’un aurait-il une idée lumineuse ?



Le Père Peinard : - «  Oui ! Moi ! » 

 

* - Pour être référencé...

Publié dans Corderie en Barousse

Commenter cet article