In memoriam Lou Larzac, ou le blues de vache

Publié le par Christian Durand

Bénies soient la Légion et les subventions...

Bénies soient la Légion et les subventions...

Le feuilleton continue...

depuis deux ans toutes les têtes pensantes du New Larzac refusent de publier ou commenter ce dissenssus : pas toucharem à  la légende...

Sauf céline et xavier... Et quelques autres 

Bonjour, votre article est arrivé sur mon mail (les joies d'internet...les copains qui ont des listes de mails de copains qui ont des listes....!!!)...

Bon article, avec beaucoup de "vérités".... mais aussi des détails qui me poussent à réagir !....

Si vous parlez de la médiathèque du Caylar, sachez qu'elle est en grande partie gérée par des bénévoles, qu'ils organisent beaucoup de choses pendant l'année scolaire et qu'on est bien contents de l'avoir cette médiathèque !...

Pour "les hébergeurs" sachez que le journal où ils apparaissent  (si c'est bien le même dont on parle !) n'est pas un journal d'association de commerçants mais bien un journal crée par un professionnel...et que pour y avoir un encart il faut débourser plus de 100€....j'aurais quelques autres remarques à faire...à l'occasion..

J'espère la prochaine fois lire un article sur les "bonnes" initiatives " (car il y en a) ...sur ceux qui essayent de faire vivre leurs petits villages ...ceux qui essayent de lutter comme ils peuvent contres certaines abérations...

Céline et Xavier (deux jeunes "pas du coin" mais amoureux quand même du Larzac ...

 

40° à l'ombre et y'a pas d'ombre !

Les barbelés subventionnés prospèrent : plus une route, plus un chemin creux, plus un GR, plus un champ sans ses barbelés. Il y a même des barbelés pour protéger les barbelés.
 

Finies les randonnéesà l'azimuth, plus de pique-nique, plus de demi-tour dans les coins à la signalétique indigente !

Mais les chardons-cardabelles seront bien gardés de ces foutus touristes écolos qui sont pour le mariage homo ! (sic)

Les éoliennes et les golfs ont été repoussés.

Mais le toit des hangars est livré aux lauzes photo-voltaïques subventionnées.

C'est raccord avec les vieilles pierres.

 

Un aimable "géologue" bardé de diplômes ( Plome !) se promène sur le Larzac
en expliquant à qui veut l'entendre qu'il n'y a pas de gaz de schiste sous le Larzac
et qu'il n'y a pas lieu de s'inquièter... Ah le brave homme !

 

Les chiottes du café de la place au Caylar sont bouchées graves.

Le plombier est en vwouahcances.

Les piscines du plateau sont fermées entre midi et 14h.
Il fait trop chaud, dit l'employé...

Mais la médiathèque est ouverte le mercredi et le vendredi à des heures confidentielles.

 

ndlr : Gardarem Lou Larzac, site et gazette réfléchissent encore depuis deux ans à l'opportunité de publier le présent article "non consensuel"... Hors Montredon, point de salut...

 

Quarante ans après !

 

Non-aux-eoliennes--.JPG

La plupart des photos sont de l'auteur

Après la bataille et la victoire  

A l'époque quelques dizaines de km de barbelés gardaient le Camp. Il y en a maintenant plusieurs centaines... Qui barrent les chemins creux, les sentiers de randonnée, les traversées à la boussole. Qui protègent les sotchs et les lavognes, les bergeries et les corrals repeints de frais, en vert jardin.
Oui, les corrals - les coraux, c'est autre chose.

Pizza, Panini, Expresso
En ce temps-là, la route de Toulouse à La Cavalerie était tapissée de banderoles Gardarem Lou Larzac et les paysans rebelles vous accueillaient à bras ouverts. Quelques facétieux (pas de nom, svp) avaient rajouté : Gardarem Lou Béret. Maintenant l'alcootest vous guette à chaque carrefour et la nuit du Causse est illuminée par les néons Expresso, Panini et Coca Light.

Tu ne verras plus ni la Petite ni la Grande Ourse.
Et ni la Voie Lactée...

Ô sœur lumineuse des blancs ruisseaux de Canaan
et des corps blancs des amoureuses
nageurs morts suivrons-nous d'ahan
ton cours vers d'autres nébuleuses ?

Le blues des vaches le soir au fond des bois
Les barbelés offerts par les Fonds communautaires, c'est pour protéger les vaches subventionnées.
C'est que ça coûte cher un berger - sauf en Ariège où il y a plus de bergers que de moutons.
Pour avoir des subventions, il faut avoir des vaches ou des moutons. Et donc des barbelés. Parfois on suit des km de barbelés sans voir la moindre vache. Normal, en été, elles se rassemblent à l'ombre dans les creux.
En Corse, on trouve même des étables subventionnées dans des boites de nuit.

Les 101 dalmatiens contre Cruella*, la Grande Muette.
On ne voit pas non plus de « paysans » ! Ils étaient pourtant 101, comme les dalmatiens.
Un gyrophare parfois prévient du passage d'un énorme engin, une « batteuse grande », qui prend toute la route puis disparaît dans un immense hangar où l'on pourrait garer un dirigeable. Il ne reste plus que quelques très grosses exploitations européennes. Il n'y a plus la moindre trace ni la moindre mémoire de la Bataille du Larzac.
Sauf une poignée d'irréductibles, du coté de Montredon.
« Ah vous soutenez Beauvais ? - mais ils sont même pas en seconde division ! »
Cf. La Bataille de Millau dans Carnet de route, plus loin


Manif-de-Pandas-2.jpg

* Cruella c'est la méchante dans les 101 dalmatiens.

Purée et bel canto !
Çà et là, des bergeries restaurées comme neuves abritent des gîtes ruraux, chambres d'hôte ou ateliers typiques. Tous gérés par teutons, bataves et quelques outre-quiévrainois. Que des bons européens. Hospitaliers. Bons commerçants. Ils sont tous dans le magazine publicitaire de leur association. Sauf l'Italien qui chante en cuisinant tout en grondant en anglais la serveuse allemande et le Chilien jovial qui fait une excellente purée.

Les Mouches et les fourmis volantes.
A la Couvertoirade, il faut payer le parking puis l'entrée dans la Commanderie. Et un petit supplément pour  le chemin de ronde. Sur la brochure publicitaire toutes les boutiques vantent l'artisanat local. Dans les arrière-cours, les cartons Made in China servent de poubelles.
Attention à 19h. on ferme. Malheur à ceux qui s'aventurent dans la citadelle déserte en dehors des heures ouvrables. Ils seront livrés aux mouches.
Des mouches ? - mais s'il n'y a plus de vaches, il n'y a plus de bouses, et donc plus de mouches. Miladiou !
Malheureux ! Ne sais-tu pas que les mouches et les hirondelles reviennent pendant cinq siècles sur le territoire qu'elles ont colonisé. Et ignorerais-tu qu'une mouche ne reste vierge qu'une demi-heure pour donner trois générations dans la journée...
- Nathanaël, je te parlerai plus loin des fourmis volantes.

coquelicots-du-Larzac.JPG

On ferme
La question des heures ouvrables est posée partout. Sur tout le plateau, les piscines municipales dans le camping éponyme, ferment entre midi et deux, ainsi que le samedi matin. En plein été. Ne pas se présenter à 13h31 à l'entrée d'une auberge qui ferme à 13h30, même s'il n'y a pas le moindre client. Le fusil est sous le comptoir et le chien en terrasse.
La sieste est sacrée, miladiou !

Une seule solution, se réfugier à Roqueredonde, dans la descente vers Lodève, après le camping qui n'accepte que des hollandais. C'est dans cette commune que Lanza del Vasto (1901-1981), militant de la paix d'origine italienne, créa en 1962 la maison-mère des Communautés de l'Arche dans le domaine de la Borie Noble.

cf. http://www.arche-nonviolence.eu/


Un de ses disciples est à l'origine du mouvement des Faucheurs Volontaires dont le jeune Joseph B. fut un des partisans actifs.
Plus loin, à flanc de colline, à l'abri du vent, l'entrée discrète de Lerab Ling.<

temple-bouddhiste-de-Lerab-Ling.jpg

Le château en Espagne du Dalaï chut Lama.

Le temple du bouddhisme tibétain de Lerab Ling a été inauguré le 22 août 2008 en présence du Dalaï Lama, de Carla Bruni-Sarkozy, Line Renaud et bien d'autres personnalités. Un prospère petit Tibet y contrôle quelques dizaines d'hectares autour d'un splendide temple à la toiture cuivrée qui abrite la plus grande statue du Bouddha en Europe. Des centaines de tentes, yourtes et bungalows abritent la Grande Méditation qui dure trois ans, trois mois, trois jours. Elle s'est achevée en novembre 2009. Visite d'amis une fois par an. Thé et riz trois fois par jour, servis par des fakirs qui circulent à pas légers. Silence total.

1113-dalai-lama.jpg
C'est là que l'été dernier chut carla b. et bernard b. chut ont rencontré le dalaï chut lama pour le compte de chouchou. Chut.

Le Sanctuaire de la vie éveillée (la sieste, en sanskrit)
Lerab Ling est un centre de retraite Rigpa de l'école Nyingma du bouddhisme tibétain fondé en 1991 par Sogyal Rinpoché. Le nom de « Lérab Ling » signifie « sanctuaire de l’activité éveillée » en tibétain, est éponyme du nom du prédécesseur de Sogyal Rinpoché, Lérab Lingpa, qui fut l’un des maîtres du 13e Dalaï Lama. En 2002, Lérab Ling a été reconnu comme congrégation religieuse. Facilités fiscales. Chut. Il y a là un petit supermarché d'images saintes, d'encens et de stupas miniatures (29 euros). Ouvert le dimanche.

Les chevaux du vent
On appelle aussi ces drapeaux de prière loungta ou Lung-ta - montures du vent, en tibétain. Attachés à des mâts sur les toits des maisons, dans les monastères et autour des stoupas, ils claquent au vent. Les voyageurs nouent des drapeaux à proximité des cairns de pierres disposés au sommet des cols, en faisant brûler de l’encens comme offrande à l’esprit de la montagne. La force du vent répand dans l’espace les bénédictions des  formules sacrées*.
Une pyramide de ces longues oriflammes bénites rivalise avec l'inquiétant radôme d'une station radar voisine. La région est légèrement militarisée. Il reste encore un camp militaire entre la Cavalerie et la Blaquière. Une jeep discrète fait les courses.
 


* Nous devons ces précisions à jcr, alias Om Mani Padme alias Joyau émanant de la fleur du lotus...


Taxons-les-riches--.JPG

Le bagne d'enfants
Il est d'autres mystères que les guides et plans du Larzac ne signalent pas. Des routes en parfait état ne vont nulle part. D'autres ont disparu, privatisées par une quadruple rangée de barbelés. Là ce magnifique château abritait avant-guerre une garnison qui surveillait un bagne d'enfant à qui l'on fit creuser d'inutiles tunnels pour aller d'un sotch à l'aven proche. Nul n'en parle sauf l'italien qui cuisine en bel canto.

Le parc hanté

Cimetiere-Larzac.jpg


Et cette étrange futaie à droite à mi-chemin entre St. M. de la F. et de La V. St M...?
Un mur en pierres de six pieds de haut protège un hectare boisé. Dix rangées d'abiétinées alignent de hautes futaies dont les racines bouleversent les tombes.
Quelles tombes ?

Inégaux même dans la mort
Un portail entrouvert conduit à un cimetière surréaliste. Un cimetière de luttes de classes.
A l'entrée, des pierres tombales illisibles tombent l'une vers l'autre en danse macabre. Plus loin, des montants de lit en ferraille rouillée protègent des tombes anonymes aux croix de bois. Ça sent la pauvreté. Mais la ferraille devient du bon fer forgé et les tombes sont désormais entretenues.
Au fond trônent les tombes cossues en pierre granitique. Abritées du soleil et du vent contre la muraille, elles ont toutes le même tailleur qui s'est inspiré de l'architecture des dolmens voisins : deux pierres latérales, un lourd toit et la pierre d'entrée inclinée en pente douce. Un linteau massif porte le nom du chef de famille. Toujours un homme.
Les défunts ont tous des âges respectables. Comme si ceux et celles qui sont partis jeunes n'étaient jamais revenus.

La nuit tombe sur le Causse du Larzac
Le soir, les ombres s'allongent et dessinent une étrange cathédrale d'arbres et de marbres...
D'une tombe éventrée sort une longue procession de fourmis volantes.
Et vraisemblablement carnivores.

Je me réfugie au Larzac Café où la mairie annonce que les concessions non entretenues vont être annulées. Ça fait froid dans le dos. Vite, un pastis.
Sans glaçons.

 

Le Larzac bénéficie désormais d'un site et d'un film Tous au Larzac...

Pour en savoir plus :
http://www.larzac.org/
http://www.changeonsdecapchangeonsdepac.eu/

 

 

La vitrine de la Grande Jasse. Modifée depuis la parution de cet article...

 

Good-Old-Times--.JPG

In memoriam Lou Larzac, ou le blues de vache

Publié dans Carnet de route

Commenter cet article