La Mise en Garde - 6

Publié le par Christian Durand

 

La Mise en garde (à vue) par l’Ingénu Libertaire* 1

- Sixième épisode :
Retour à la case départ


Ce récit parait en feuilleton chaque vendredi.
Tous les noms de personnes* et de lieux* sont fictifs. Toute ressemblance. Pure coïncidence.
Les faits évoqués, même les plus atroces, sont couverts par la prescription décennale depuis le 1 janvier 2010. « Pas tous …» me susurre l'avocate.
Les passages en italique sont authentiques et subjectifs mais tout aussi fictifs.

Résumé des chapitres précédents : Une maison la nuit, une mise en garde à vue, une perquisition, un gardé à vue, quatre fonctionnaires de police : Baudelaire, Rambo, Dupont-la-joie et Nestor Burma, les interrogatoires, les nuits au mitard, les interrogatoires, le trombinoscope, un petit tour en ville.

 
Vache-qui-rit.jpg
Crouton. Fromage rance. Eau tiède. Se plaindre du café. On boit le même. Il préfèrerait du thé. Et combien de croissants pour Monsieur. Servi au lit. Une seconde couverture pour faire un oreiller. Les matons blasés. Allez. Couché. A la cage. Blang blang. Ils tapent un peu moins fort. La bête est matée. Et les clients qui restent plusieurs nuitées, il faut s’en méfier. Ils ont des copains dehors. Comme dans les Valseuses.

Arrivée bruyante d’une petite bande menottée. Casquettes retournées. Verlan. Putain de schmitt. Bande dans. Culés. La banlieue à risque. Survivants d’une bataille rangée. Démenottés un par un. Deux par cage. Le dernier s’échappe. De sa poche un éclat métallique. Garrote un petit maton. Le traine pour délivrer ses frères. Sinon je le Saigne. Arrête tes conneries. Alarme sirène. Portes bloquées. Fais pas de conneries. Cavalcade dans le couloir. Horde de dupont-la-joie avec matraque et lacrymo. Pose ta lame petit con. Direct dans les yeux. C'était son harmonica. Les meneurs sont assommés. Tout le monde pleure, crache, se mouche. Le petit maton vomit son quatre heures.

 

Gémissements. Cris et bruits sourds dans le mitard. Ca dégrise. Arrivée sans tendresse des crs. Pif. Paf. Dans le tas. Direction Maison d’arrêt. Je t’en. Cule. Tiens paf pour la route. Escale technique à l’infirmerie.

clip_image012.jpg

 Ce sont des travailleurs comme nous !

 

Difficile de dormir les yeux brulés. Faire le point. Préparer la contre-offensive. Alerter presse et média. Un comité de soutien a du se constituer. Une pétition. Une souscription. La routine. Des centaines de signatures. Des femmes surtout. Les noms les plus prestigieux. Des manifs partout. Incidents. Répression. Blessés. Mobilisation croissante. Le gouvernement interpellé. Commission parlementaire. Démission du ministre. Crise politique. Les syndicats. Grève générale. Et illimitée. Soutien international. Intergalactique. Cour des Droits de l’Homme. Tribunal Russell. Russell. Russell.

Il entend la manif dehors. Libérez notre camarade. La lueur des cocktails. Les grenades lacrymo. Le bruit des matraques. Les hélicoptères. La centrale est gardée par des milliers de crs-ss. Un hélico survole la manif pacifique. Les grenades explosent à mi-hauteur dans un petit nuage jaune. Aveuglé suffoqué il tombe au sol les yeux et les poumons en feu. Il vomit. Il ne veut pas mourir. C’est un nouveau modèle. Ils le testent sur nous. Repli stratégique à quatre pattes. Merci la Rose de mai. Se laver les yeux à la fontaine du village. Ils se retrouvent à la voiture. Le macaron municipal leur a ouvert les barrages. Sans fouille.

 

Flic-en-flammes.jpg

Les cocktails ont été fabriqués à Saint M*. Une cinquantaine de bouteilles perrier 33 cl. Savon en paillettes, essence, chiffon, bouchon. Artisanal. Un test réussi sur le mur du clapier. Deux casiers. Ils sont une dizaine. Un peu d’essence sur le chiffon. Foulard. Pas de papiers. Un briquet. Un dans chaque poche. Un dans chaque main. Les rues sont désertes. La gendarmerie est gardée par une petite escouade débonnaire. Ils déboulent en hurlant. Venceremos. El pueblo armado jamas sera vencido. Balancent les bouteilles. Débandade générale de la maréchaussée ahurie. Sirènes. Gyrophares. Repli stratégique sur des positions préparées à l’avance. Pour eux c’est un jardinet en face du gymnase où se tient le meeting. Bibi qui a fumé pour se donner du cœur à l’ouvrage, rigole à cuisses déployées. Une fenêtre s’ouvre à l’étage. La Mémé Allez Faire CA Ailleurs.

nuke-le-dernier-arbre-du-Monde--.jpg

Je suis le plus bel arbre du Monde

 

Urgent Autorité à préfet Sommes Attaqués par Commandos Armés Envoyez Renfort Stop. A la tribune du grand métingue, le front large. Partis, syndicats, assoces. Costards cravates. Dans la salle, les militants en famille. L’éclairage axial s’éteint. Obscurité. Les crs déboulent avec mousquetons, masques et casques luisants dans la nuit. Métropolis. Longent le mur du jardinet. Matraquent les trainards. Cernent le gymnase. Autorité tire une fusée Allez-y. Tir nourri dans la foule par les quatre portes. Explosions. Le meeting est gazé. Cris Hurlements. Les familles s’éparpillent sous les coups de matraques. La tribune pacifique et démocratique embarquée le visage en sang. L’un deux bénéficiera d’un simulacre d’exécution au bord du fleuve. Fragile, il ne s’en remettra pas. Suicide peu de temps après. Nombreux blessés. Rumeurs de décès. Protestations. Plaintes. Interpellation au Parlement. Classé sans suite, mais une des tranches de la Centrale sera abandonnée. On Na Ga Gné.

 

nuke flottante - projet !

 

Centrale de Golfech balancée à la Garone par militants robustes...

 

Le commando sera interpellé plus tard pour des affaires plus graves qu’une simple attaque de gendarmerie. Personne ne parlera. Braves petits. Ne négligez pas vos études pour autant.

Le matin blafard. Non le précédent était blême. Pisse de chat, crouton, fromage. Les Escort Boys ont fait la fête. Baudelaire est parti. Quelques précisions sur les lieux et les dates. Le cœur n’y est plus. Dans le bureau d’à coté, deux Duponts s’invectivent. Je t’avais dis de pas y aller. De les laisser tranquilles. Deux petits dealers de merde. Je les connais. Maintenant on n’en a pour deux heures de paperasses. Tu fais chier. Rambo soupire si on légalisait la dope ça ferait deux fois moins de boulot. Tout à fait d’accord. Vous pouvez téléphoner. Il appelle son frère qui habite à trois rues. Répondeur. Salut frangin je passais dans le quartier. Vous avez l’art de la litote conclut Burma. Vous avez déjà été en garde à vue. Non. Jamais
.

hum hum Dix fois.

Masques.jpg

Les voyages forment la jeunesse...

Vos voyages. Beaucoup de voyages. Trop de voyages. Oui les voyages forment la jeunesse. Amer savoir celui qu’on tire des voyages. Fuir là-bas fuir. Errants O terre nous rêvions. Oui mais partout où vous passez meeting manifs révoltes. Vous savez les années soixante ça pétait partout. Ah Ah. Algérie. Pieds rouges expulsés. Modification de la politique de coopération. Afrique. Troubles sur le Campus cerné par l’Armée. Le recteur matraqué. Il s’interpose. Fusil dans le dos. Mais il sait que l’armée a les fusils et la gendarmerie les balles. Sagesse du président pour éviter les coups d’état. Tous les étudiants en camp militaire. Les étrangers expulsés par le premier avion. Les enseignants gendarmés chez le Président. Grand foutou réconciliateur. Recteur doyen directeurs virés. J* qui a refusé un diplôme à un fils de ministre se réfugie à l’ambassade.

 

Japon. Voyage d’étude. Manifs zengakuren (全日本学生自治会総連合 zen-nihon gakusei jichikai sō ren). Tous les manifestants sont casqués masqués à la couleur de leur groupuscule. La manif fait le dragon coudes serrés. Précédé par cinquante rangées d’oriflammes dont les hampes s’inclinent dans les charges comme autant de lances. Les flics embusqués à l’entrée de la place autorisée. Même âge même gabarit que les manifestants. Visages grimaçant de samouraïs. Des ordres claquent. Ils saucissonnent la manif en petits segments carrés qu’ils conduisent sur la place pour reconstituer le dragon. Dans la foule les Hare Krishna safranés. Psalmodient. Conduit par un caucasien rouquin qui les dépasse de deux têtes et agite la clochette des mendiants. C’est le gabarit cia. Ca fait trois jours qu’il le retrouve derrière lui se déguisant en courbette dés qu’il se sent repéré. Ah Ah.

 

 

Chef---on-en-tient-une--.jpg

Police, menottes, garde à vue, la routine
 

Californie. Immense manifs du Moratorium anti-Vietnam. La police filme tranquillement. Sur les campus la poudre parle. Les poudres. Les étrangers sont pris en charge par de charmantes hôtesses qui les conduisent dans des thérapies de groupe. Puis confié à des familles. Le gamin avait mis du lsd dans le jus d’orange du petit-déjeuner.

Interpellé au sortir de chez B*. Rue bloquée. Opération de police deux voitures quatre cops gun en mains. Colt Python .747 Magnum tiens tiens dans le nombril. Casse-toi pauvre con it’s none of your bizness. C’était l’arrestation à la demande des parents d’un écolier qui refusait d’aller à l’école.

Ah Ah. Espagne. Interpellé trois fois. Pour naturisme hors zone. Ah Ah.

Oui mais dix interpellations et autant de procédures en France. Délinquance routière. Ah Ah. Refus de payer des péages municipaux abusifs. Camping dans forêt interdite. Fuite. Garde forestier bousculé. Tentative d’homicide et de corruption. Procès-verbal l’accusant de pique-niquer dans forêt domaniale. Au tribunal le mot pique a sauté du pv lu par un assesseur. Fou-rire. Confusion du capitaine. Acquittement. Il a toujours été acquitté. Et s’étonne que les fichiers. Négligence bureaucratique. On est débordé.

Et Carcassonne. Ah Ah l’affaire de Carcassonne. Camping-car retrouvé garé dans la zone interdite pour cause de feu d’artifice du 14 juillet. Fait retirer la barrière par les gosses. Contrôle d’identité. En bermuda et tong. Il est instit et le prochain gosse de gendarme il va déguster. Fureur du brigadier. Police menottes prison Galabru. Embarquez-le. Au Poste. Long trajet inquiétant entre deux malabars jusqu’au copissariat de molice. Multi pv menace insulte délit de fuite. Alcotest négatif. Z'avez pas honte. Vous un Instituteur. Le Quatorze Juillet.Quand même !

 

Taser-municipal.jpg

Taser, détail

 

Contre-attaque. Gouaille. Accent régional. Z’allez pas me faire croire que vous êtes républicain. Il se redresse Au Garde à Vous Je suis Policier, Républicain, Syndicaliste et Fier de l’être. Coïncidence il rentre d’une université d’été où il a sympathisé avec le secrétaire du dit-syndicat. Embrassons-nous Folleville. Réconciliation. Café. Biscuit. Affaire classée. Ramené avec gyrophare et sirène au parking où les gosses s’inquiétaient.

Le coup de l’instit ça marche deux fois sur trois.

Mais ça ne remplacera jamais le curé et l'aumonier.

 

les-premiers-volontaires--.jpg
 

Dans un autre bureau la Bac rend des enveloppes caractéristiques trouvées dans une voiture volée. Il reconnait la victime, un collègue de travail. Les enveloppes contiennent des sujets d’examen. Ca vaut de l’argent ça hein Hein. Ils sont trois Dupont à presser le client. Hein. Dans l’espoir d’une petite commission. Pour l’apéro. Hein. Non Merci Messieurs.

Toutes les dépositions ont été regroupées. Nestor soupèse le paquet. Du bon boulot. Elle* en a pour son argent. Déplacement avion, logement hôtel restau, primes d’éloignement de trois fonctionnaires pendant quatre jours. Calculez. Paperasses. Récupération des affaires. En sous-sol. Pas un mot. Vous ramener. On n’a pas de voitures. A la porte du bâtiment Nestor lâche comme pour s’excuser on se fait avoir parfois. Un moment d’incertitude. Eux ou lui. A qui le dites-vous. Dehors. Il fait beau. Il respire. A grands pas. Libre. Fin du cauchemar.

Tous-a-Celles---copie-1.JPG
Libérez notre camarade ou farem tot pétar, miladiou !

 

Mais pas de comité d’accueil. Personne. Pas de caméras. Pas de banderoles. Pas de feu d’artifice. Personne. Il part à pied vers l’arrêt de bus le long du canal. Libre. Non pour la gare c’est l’autre rive. Demi-tour. Il croise un dupont banal blouson cuir jeans baskets. Des fois que. Le bus. La gare. Téléphoner à E* pour accueil à l’arrivée. Pas d’explication. Dans la cabine voisine un blouson jeans baskets. Dans les gares, il y a toujours deux ou trois dupont-dupond qui lisent un journal près de la sortie. Au cas où. Le train. A l’heure. Paysages. Gare. E*. Maison. Manger. Dormir. Dormir. Dormir.

dupond dupont

Le secret du bonheur : rire et dormir.

@ suivre

Publié dans La Mise en garde

Commenter cet article