La Mise en garde (à vue) par l’Ingénu Libertaire* 2

Publié le par Christian Durand

 


Second épisode : Passons aux choses sérieuses.

Publié tous les jeudis dans Anarchroniques du Père Peinard sur www.perepeinard.fr

La Mise en garde (à vue) par l’Ingénu Libertaire* 1


Fax DRI à Interpol. Dossier Saint M*. Diffusion restreinte. Détruire après lecture.
Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Tous les noms de personnes* et de lieux* sont fictifs. Toute ressemblance. Pure coïncidence.
Les faits évoqués, même les plus atroces, sont couverts par la prescription décennale depuis le 1er janvier 2010.
Pas tous, susurre l'avocat.
Les passages en italique sont authentiques et subjectifs mais tout aussi fictifs.

Résumé des chapitres précédents : une maison la nuit, une mise en garde à vue, une perquisition, un gardé à vue, quatre fonctionnaires de police : Baudelaire, Rambo, Dupont-la-joie et Nestor Burma (alias Martin Scorcese, dans le précédent épisode).

Il agite une paire de menottes. Les pinces ou pincettes ou bracelets.

menottes
Old bracelets (Wikipédia)


Je ne vous mets pas les menottes.
Dans l'œil et le ton de Rambo* un petit air de je cours vite vous n'iriez pas très loin.
Merci.
Jeune con*.
Mais dans le village*, toutes les fenêtres sont entrebâillées.
Bonjour les dégâts. Déjà que.

Ca y est, c’est fait, il y avait échappé. Maintenant il y a droit. Il se rappelle les consignes des stages de résistance citoyenne, le manuel du parfait petit militant. Rester calme. Respirer tranquillement. Ne rien dire. Sauf identité et matricule. Ne rien signer. Ne pas copiner. Mémoriser visages et noms. Demander à voir médecin, avocat, juge. Simuler malaise. Réclamer boisson et nourriture. Essayer de dormir.

Il trouve les bagnoles bien banalisées. Mais on a du matos dans la malle. Un micro surgit de la boîte à gants.

La caravane dévale la dangereuse Côte de F.* à travers les vignes rousses dans les brumes du matin. Paysage familier qu’on compare souvent à la Toscane. La fatigue et l’inquiétude rendent le décor différent. Etranger. Hostile. Ils roulent trop vite. Il leur signale qu’il peut y avoir du verglas. Message à la voiture précédente. On ne fait pas la course. Il leur indique une déviation qui permet de contourner la sous-préfecture et de rejoindre directement l’autoroute. Conciliabules radio avec noms de code.

Merci. On connait.

Les voitures s’espacent et prennent des itinéraires différents. La confiance règne. Il somnole. Il a faim. Il a soif. On ne fume pas. Il rêvasse. Il y aura un commando masqué à l’entrée ou à la sortie de l’autoroute. Camionnette en travers. Fumigènes. Lacrymo. Rafales en l’air. Libérez notre camarade. Ne tirez pas. On vous le rend. Il confisque les armes, c’est la consigne. Les jette dans la Ferrari. Démarrage en trombe. C’est elle qui conduit. Calamity Jane* jouée par Lauren Bacall. La frontière du Mexique n’est pas loin. Tequila et tacos. Alegria. Vinceremos.


En-France-1.jpg
Le célèbre "panier à salades". Modèle réglementaire. Très inconfortable.

Un violent coup de frein le réveille. Une camionnette en travers de la route. De la fumée. Flash. Accident. Attention verglas. Ils contournent et prennent une sortie de banlieue. Mais c’est pas la route de. Nous aussi on connait des raccourcis. Itinéraire ingénieux qu’il note soigneusement. Permet de rejoindre le commissariat central en évitant tous les embouteillages du matin, les feux rouges et les embuscades. Entrée des artistes derrière le bâtiment. Un sas. Une première barrière. La suivante ne s’ouvre que quand la première est refermée. C’est fait mais la suivante ne s’ouvre pas. Inquiétudes. Klaxon. Un planton impuissant lève les bras. Dupont* furieux humilié est descendu au mépris de toutes les consignes de sécurité. La poudre va parler.

 

En France 2

Entrée des artistes

La barrière s’ouvre. Garage souterrain. Portes blindées avec code. C’est Dupont* le régional de l’étape qui les compose. Ascenseur codé. Nestor* sort son gros flingue et le passe sous la ceinture dans le dos. Blouson par-dessus. Couloirs. Dupont* en tête, Nestor* derrière, Baudelaire* et Rambo* sur les flancs. C’est codé Un gros poisson Du gros gibier. Regards de curiosité. Saluts interrogatifs à Dupont* qui ne bronche pas. Son heure de gloire. Un bureau libéré à proximité de la cage à vue. Une cellule propre. Un bat-flanc en béton peint. Une vitrine en gros plastique. Incassable. Quelques graffitis injurieux. C’est tout.

Ils boivent leur café.

Une femme de ménage rôde autour de la cage. Balaye trois fois devant la porte. Regard complice tu peux me faire confiance pour passer un mot à tes potes si tu n’oublie pas ma petite récompense. Autant le remettre directement à la patrouille. Il se met à rigoler nerveusement. Elle s’enfuit inquiète. D’autres bureaux à vue. La routine. Attroupement devant une affiche de sous-vêtements féminins fraichement placardée dans le bureau de Dupont-la-joie*. Plaisanteries graveleuses. Tournée des bureaux. Café et pousse-café. Cigarettes.
Il lui en reste trois.

Oui vous pouvez fumer. Tenez. Toilettes. Escorte allégée. Vous pouvez fermer la porte. Merci.

Retour et salle d’identification. Trop fatigué pour résister. Taille. Poids. Assis face flash. Profil droit flash. Profil gauche flash. Empreintes chaque doigt. Empreintes palmaires chaque main. Bienvenue dans le fichier central.
Lavez-vous les mains.

Première audition. Il y en aura une le matin, deux l’après-midi. A heures régulières. Durée deux heures. Neuf auditions en tout. Plus une présentation furtive au juge d’instruction pour prolongation de la GàV (cf. glossaire). Une vingtaine d’heures en tout. Ne rien dire.

Nom, prénom, date et lieu de naissance, nom, prénoms, date de naissances des parents, profession des parents.
Le père. Inspecteur Général d’une Administration Centrale. Il a le bras long.
Un grand silence frisé. Merci Fmurr.
Décédé.
Ouf.

Profession du gavé à vue : universitaire. Un petit silence. Sourires. Rictus.
Ah c’est la première fois qu’on en tient pardon qu’on a affaire à un. On va vous soigner. Enfoiré d’intellectuel.
Ils seront parfaitement corrects pendant toute la procédure.
Eux.

Emeutier-potentiel.jpg

Ben Laden junior ! On le tient !


Célibataire, un enfant. Turbulent. Né en dehors des liens sacrés du mariage.Ca s’appelle un enfant naturel. Ils sont généralement turbulents. Surtout quand ils ont été conçus à l’ombre d’une barricade.

Il était en garde à vue ici même la semaine dernière. Chassez le naturel, il revient au bungalow.


Frères et sœurs. Oui. Huit. Sic.
Gasp. Allons-y.

Ma famille de bons chrétiens !
Tout le réseau dans sa base-arrière. Photo Interpol non retouchée.

A* - L’ainé. Demi-frère. Mort dans la Résistance.
B* - L’ainée. Paris. Oh oh Beaux quartiers. Couverture. Planques. Fric.
C* - Equateur. Ah ah. Réseau. Camps d’entrainement.
D* - Paris. Londres. Beaux quartiers. Caches. Fric.
E* - Equateur, dans la jungle. Oh oh foco foco réseau arrière.
F* - S.d.f. libertaire. Bof bof. Petit télégraffitiste. A surveiller.
G* - Enseignant, Espagne, activiste notoirement connu. Hum hum.
H* - La cadette. Allemagne. Ach so fraction armée rouge.

France, Espagne, Allemagne, Amérique du Sud, Angleterre, activiste, FAR (cf. glossaire), résistance, activiste, enseignant.

Chef chef je crois qu’on tient tout le réseau de soutien et de financement international. Les camps d’entrainement. Les planques. Les caches. Les armes. Les explosifs. La logistique. Le fric.
Le Jackpot. Chef. Tout le mérite pour vous.
Félicitations du Président. Médias. Décoration. Primes. Avancement.
La gloire, l’argent, les femmes.

Bon va falloir vérifier tout ça.

Baudelaire* à Nestor* je fatigue, tu prends le relais.
La déposition est saisie sur l’ordi. Imprimée en neuf exemplaires. Relire. Signer. Faxer. Le fax crache un accusé de réception et une feuille. Conciliabule.
Ah là-haut ils veulent en savoir plus.
Un verre d’eau. A la cage.
Une vieille tartine. Un bout de camembert racorni. Un chien n’en voudrait pas.

Chienne-de-garde--.jpg

Le carnet d’adresses. Miam miam. C’est Rambo* qui s’y colle. La truffe frétillante.
Il a la même stature et exactement la même voix que Philippe* M*. Troublant. Lui demander s'il est né ou s’il habite à Belleville*.

Par ordre alphabétique.
Natalie* A*. Réveillon 198X* à Madrid et Almeria. Bases arrières. Ancienne étudiante. N’habite plus à.
Stéphane* B*. Etudiant. Biarritz. Rencontres amicales. Fils de notables. Adresse africaine inconnue.
Pierre* C*. Journaliste à T*. Contact professionnel. Perdu de vue.
- A, B, C… vous plaisantez, monsieur tanner.
Non. C’est dans l’ordre alphabétique.

X* X*. Militant écologiste à Saint P.* Habitué des GàV*. Nombreuses rencontres. Placide.
Y* Y*. Militante écologiste à Saint P.* Tiens tiens. Pseudo Ma Dalton. Ah ah. Belle nana hein. Vous. Elle.
Non.
Jo X*. Militante écologiste à Zhtlnxzu*. Pyrénées* Atlantiques*. Perdue de vue. N’habite plus à.
X* X*. (c’est un autre) Comédien à Uzuxlthz*. Tiens tiens. Construit des maisons en bois.
JLG*. Non pas Godard. Ancien étudiant. Eternel cancre. Impliqué dans le dossier. C’est à cause de lui que.
R* G*. Militant écolo à Saint P. Adjoint au maire. Hébergement. Fin lettré. Enseignant.
Il les a trouvés sympathiques. Surtout XX et YY.

Et là. Helena*. Saragosse*. Un numéro de téléphone. Saragosse* base arrière.
Le trou. Il ne sait vraiment pas. Vite un malaise. La tête entre les mains. Cherche sa respiration.
Un médecin. Non. Un verre d’eau. Ca va aller. Un répit. Helena. Il ne voit pas.
Rambo : Hum hum Helena. Saragosse, base arrière, hum hum.

Ca lui revient. Une pharmacienne, vieille amie de sa mère, à qui il devait annoncer la mort de celle-ci.
C'est tellement gros qu'ils l'avalent. Notent sur une feuille à part. Pour leur honorable correspondant à S*.

Puis la litanie des victimes collatérales qui n’ont rien à voir avec l’affaire. Enfin presque.
Natalie*, Hubert*, Philippe*, Christophe*, Elsa*, Pascale*, Marie-P.* Anciens étudiants. Perdus de vue.

Le Collectif Invisible !
Cherchez Gaby !

 

Rambo à l'affut, la truffe humide. Et Gaby.
Bon sang. Putain de merde. La faute. Elle lui avait bien dit de ne pas mettre son nom dans son calepin. Il a oublié d'en parler. Et de lui mettre un pseudo. Trop tard.
Rambo, à l'arrêt. Alors Gaby.
Allons-y d’un nouveau petit malaise. Verre d’eau. Tenez. Boire lentement. Ils sont tous debout autour de lui.
Pas menaçants mais.
Tous ensemble. Gaby oh Gaby. Ils chantent faux.

Non. Désolé. Aucun souvenir.
Mais hum hum sa voiture a stationné trois jours l’été dernier dans la cour de saint M.*.

Putain les gendarmes. Prétendument du bruit les voisins à 3kms.
Oui ça y est. Ah oui il se souvient. La fatigue. Trop de pression. Ils s'écartent.
C’est une copine de XX et de YY qui étaient venus passer quelques jours de vacances avec les gosses et les chiens. Pas de souvenir particulier. Plutôt chiante. Jamais revue.
Pas étonnant. Elle est recherchée. En fuite.
Pourquoi en fuite.

Baudelaire* rageur, excédé. C’est Nous Qui Posons Les Questions.
Il y a quand même une cinquantaine de morts dans ces affaires. Plusieurs gendarmes en France. Et des civils innocents. On n’est pas là pour rigoler. Répondez à nos questions.
Mais qu’est-ce qu’on lui reproche. Il est personnellement opposé au terrorisme. Il n’a jamais tué personne.
Mais la journée n’est pas terminée.

Baudelaire abat violemment sous son nez sur le bureau une feuille de papier 21x29,7.
Et ça. Là. Lisez. On l’a trouvé dans la poche de Xyzxyzu*, le chef de la logistique. Les armes. Les planques.
Votre nom, votre prénom, votre adresse Rue saint M.* le code postal. Vous reconnaissez.
Une photocopie. C’est son écriture. Une de ses écritures. La cursive. Merde.
Ah ah c’est pas votre écriture. Ecrivez votre adresse. Vite. Là. Dessous.
Vite l’autre écriture, les petites capitales d’imprimerie.
De toutes façons personne ne dit jamais Rue Saint M*, pour ce chemin creux, à peine vicinal, trois maisons, un presbytère. Vous avez vu.
C’est l’adresse dans les annuaires et sur minitel. N’importe qui.
Ouais. Conciliabule.

Bon. Ok ça n’a rien à voir. On oublie. Tenez je déchire tout. La photocopie. Le test. Poubelle.

Chi-Han---Xian.gif



Xi An (prononcez Chi An) en petites capitales


C’est probablement un indice matériel préfabriqué. Ils n’ont rien. Pas la moindre preuve matérielle.
Ni témoignage. Ma Dalton ne dira rien. Le maudira. Mais ne parlera pas. Il faut l’avertir.
On imprime. Relire. Sign… damned. By Jove. Good grief. Toujours relire attentivement.
XX et YY avec qui vous avez sympathisé.
Indignation. Il n’a jamais dit ça. Il les a. Trouvés Sympathiques. Grosse colère.
Vous me prenez pour un ou pour une. Il refuse de signer. Et ne répondra plus aux questions.
Long conciliabule dans le couloir. Eclats de voix. Retour la queue basse.
Ok. Rambo penaud ah le sournois rectifie la page incriminée. Imprimer en neuf exemplaires. Prudence relire soigneusement les neufs exemplaires.
Ok. Signer. Faxer.

A la cage. Plus de cigarettes. Tenir le coup trois jours.

A suivre.

Publié dans La Mise en garde

Commenter cet article