Chronique de la ponctuation : 2

Publié le par Le Père Michel

 

Réunion plénière du nouveau millénaire.

 

Sont présents ou représentés : Point, Deux Points, Point Virgule et Points de Suspension.

Le quorum étant largement atteint, nous pouvons commencer la séance selon l’ordre du jour.

 

Premier point :

Notre histoire ! Qui veut pendre la parole ?

 

Point :

Depuis la nuit des temps, nous sommes représentés en nombre, œuvre millénaire ayant son apogée avec le pointillisme célébrant notre force et notre diversité. Depuis nous avons combattu toutes vues s’exprimant en grandes lignes, passant les étapes essentielles pour un objectif incertain. Pourtant chacun sait qu’il ne faut pas dévier du point essentiel sous peine de divaguer !

 

Deux Points :

En tous points d’accord mais j’ajouterais que les lignes les plus longues se courbent et que le pointillisme vira aux taches !

 

Ligne de fond d’article (auditeur libre) :

Oui mais lignes et courbes ne sont que des séries de points.

 

Point Virgule :

Ne nous emballons pas ! Inutile de tourner en rond, le fait est là ; le point et la courbe ont un beau passé tout de même et je rappelle que l’assemblage des deux fut une révolution !

 

Points de Suspension :

Aujourd’hui, notre avenir est en suspens…

 

JUSTEMENT,

Second point : notre actualité. Qui…

 

Point Virgule :

Je voudrais soulever un point essentiel : nous sommes mal en point ! A part point à la ligne, la ponctuation par à vau-l’eau ; on en oublie même le point d’exclamation, ce qui pose une interrogation.

 

Deux Points :

Justement, faisons le point. Tout d’abord Point est encore fortement représenté sur le papier, moins sur le Net qui n’est pas regardant sur la ponctuation mais beaucoup plus orienté vers la ponctualité, l’événement à la micro-seconde point par point.

 

Ligne de fond d’article :

Ah, enfin on y arrive ! Visez l’objectif, un point c’est tout ! Voilà une attitude moderne…

 

Point :

J’apprécierais que vous me laissiez détailler ce point (regard circulaire) Comme point de départ, je suis tout à fait d’accord avec vous Point Virgule mais… le point est loin d’avoir sa place au musée puisque nous tenons encore le .com et autres .fr et sachant que certains ici sont oubliés, ne signifie pas pour autant qu’ils soient perdus corps et encre, n’est-ce pas ?

 

Huée et cacophonie – non point, non point !!!

Je vous en prie, nous faisons le point, je le répète !

 

Point de Suspension :

Hop, trois observations :

-        ne perdons le point de mire, nous visons un avenir radieux pour le langage écrit.

-        en pratique nous sommes au fond du puits, le point d’achoppement.

-        mettons-nous au point pour réussir un renouveau et posons le point primordial !

 

Voilà qui est dit à point nommé, ce qui nous amène au dernier point : l’avenir…

 

Deux points :

Après cette mise au point, il devient urgentissime de réagir vertement. Je propose une action coup de point sur les dernières tables de typographes, relancer le langage Morse et développer jusqu’au raz-de-marée le Braille ; deux points d’attaque évidents.

 

Point Virgule :

Je vous reconnais bien là, à deux points levés ! Cependant il est tout aussi évident que vous remontez le courant de l’actualité. Ne serait-il pas plus judicieux de virguler votre élan en intégrant la modernité ; à savoir l’image, les pixels, les points jpeg, noirs, blancs ou de toutes autres sortes ? Finalement Ligne est dans le vrai en parlant de séries ; par contre, il manque la courbe, personne ne s’y intéresse pourtant tout le monde parle de textes rondement menés et chacun peut observer que l’alphabet est tout en rondeur. Je suis donc partisan de développer les pauses ; une simple virgule sera un cil jeté sur le silence !

 

Point de Suspension :

Je suis d’accord pour la pause suggestive ; laisser le lecteur suivre son chemin… L’avenir c’est l’imaginaire ! J’escompte un futur où les aboutissements d’idées seront au choix de chacun…

 

Point :

L’avenir qui nous attend s’annonce rude. J’agirais donc autant en père qu’en point sonneur de rappels à l’ordre des distraits laissant le point de côté. Nous mettrons systématiquement en relief le point du jour comme modèle afin de créer la dynamique nécessaire au renouveau de la ponctuation.

 

Sur ces fortes paroles et vu l’heure, je pose un point final à notre réunion.

Merci de votre présence et félicitons-nous de cet exceptionnel point de rencontre !

 

Michel de La Corderie

 

Publié dans Corderie en Barousse

Commenter cet article