Les Surnoms traditionnels des Héraultais

Publié le par Vox Populli

Nous avons recueilli quelques sobriquets des habitants de localités de l'Hérault, ces surnoms sont le plus souvent caricaturaux, parfois frondeurs .La plupart du temps ce sont les voisins et parfois rivaux qui les ont inventé, ils font parfois sourire mais ils font partie du patrimoine et il est naturel qu'ils soient conservés, d'autre part ils manifestent l'esprit moqueur des méridionaux. D'ailleurs les habitants de ces localités qui nous les ont confiés les considéraient avec amusement.

Souriez, vous êtes filmés...

 

souriez, vous êtes filmés !

 

ADISSAN : (Adissanais) Lous coquillas (les dégourdis)

ALIGNAN du VENT : (Alignanais) Lous mals pinchenats (les mal coiffés)

ANIANE : (anianais) Lous innocens (cela n'a rien à voir avec la justice, ni avec les facultés intellectuelles de leurs habitants, car le nom remonte au très ancien temps.

ASPIRAN : (aspiranais) Lous négagnouses (on retrouve ce nom, à Gandillargues, il provient du préfixe négar, noyade).

ASSAS : Béu l'Oli (Boit l'Huile) -

AUMELAS : Rascasses (Teigneux) -

BALARUC LES BAINS : Enfangats (Dans la boue) rapport aux traitements médicaux

BEDARIEUX : (Bédariciens)

BELARGA : (Belarganais)

BOISSIERE (LA) : Lous Betors (les naïfs)

BRIGNAC : (les Brignacols) lous culs blancs et les lirouis (paraît-il les yeux larmoyants mais nous n'avons rien trouvé à ce sujet)

BUZIGNARGUES : Lous braves (Les gentils) -

CABRIERES : Sauta Rocs (Saute rochers) comme dans bien d'autres localités -

CANET :  Canétois) Une plaisanterie traditionnelle est de leur dire «Yo d'aïga à Canet (Y a t'il de l'eau à Canet) le village étant autrefois (avant le Salagou) victime de fréquentes inondations). Lorsque la question venait des Pougétois, la réponse était assez cinglante.-  aussi « Les Africains » à cause de leur peau bronzée par les bains de soleil pris au bord de l'Hérault ou dans leurs jardins.

CAUX : (Caussinards) La canaille de CAUX, à cause du lieu de naissance du célèbre bandit Pomarede.

CAUX : Canalhas (Canailles)

CAZOULS : Les Béziers (Cazoulins) la fête du Geis (Geais)

CEYRAS : (Ceyrazais) Lous bourraquous ou Bourrous (conducteurs de mulets)

CLERMONT L’HERAULT : (Les Clermontais) c'est presque un motif de fierté d'avoir ce nom pour les habitants car il y a de nombreuses localités qui se nomment CLERMONT mais toutes ont des habitants appelés -CLERMONTOIS- Le surnom (Lous banquaroutiers ou les faillis) nous savons que les CIermontais étaient très industrieux et qu'ils se lançaient (souvent par émulation) dans des affaires aventureuses qui se terminaient parfois mal mais ce surnom remonte au Moyen Age, l'autre dicton dictée par la jalousie... probablement était - Pichota villa michen renoum (méchant renom)- mais aussi on leur attribuait une inhospitalité quand ils auraient dit à leurs visiteurs (si éras vingut plus leu aurios manjat en de nostre (si vous étiez venu plus tôt, vous auriez pu manger avec nous)

COURNONTERRAL  : Lous riboutaires (qui font la ribote ou joyeuse vie)

CRUZY : (Croziates) ou cruzéous.

FONTES : (Fontezols) surnom : Raballa sacas (trame sacs) ou manja favas (mange fèves)

FRONTIGNAN : (Frontignanais) ou les Muscatiers.Les ventres bleus cf. Lodève.

GIGNAC : (Gignacois) ont dit d'eux «l'âne de Gignac» en souvenir de l'âne qui sauva la ville en avertissant de l'arrivée des Sarrazins qui turent repoussés à coups de racines.

GORNIES : Bardots (Lourdeaux ou butors) -

GRAISSESAC : Maïssa négra (Gueules noires) à cause des mines de charbon -

JONQUIERES : (Lous badaides) les badauds.

LA ROUQUETTE : (Le BOSC) lous Rouquetols.

LACOSTE : (Lacostois) Coustoulens

LACOSTE : Nous avions indiqué Coustoulens mais il y avait aussi : Sauta Rocs -

LAMALOU LES BAINS : (à cause de leur casino, on disait «Si as de mal garda ou, Si as d'argent porta bu) (si tu as du mal gardes le, Si tu as de l'argent portes le)

LAMALOU LES BAINS : Trinquejaîres (Les buveurs, ceux qui trinquent) -

LAUROUX : (Lau roussiens) Per un âsé y vint à dous (pour un âne ils vinrent à deux). Peut être pour tirer l'animal rétif.

LE POUGET : (Pougétois) Lous Bohemians (les bohémiens) en raison de leur goût à organiser, spectacles, cavalcades et autres, Disposition maintenue encore aujourd'hui Bohémiens étant pris dans le sens de «saltimbanques»

LEZIGNAN LA CEBE : (Lézignanais) on leur dit «La céba de Lézigan es douça couma ou bon pan»

LIAUSSON : (Liaussonais) Lous Espéihats (les déguenillés) il y avait des bûcherons qui venaient vendre à Clermont du bois dans des chariots à bras mais vêtus de leurs habits de travail.

LIEURAN-CABRIERES : Lous cagarolas (les escargots)

LODEVE : (Lodevois) ou les Ventres bleus, les teinturiers en drap utilisaient de la teinture bleue et leurs tabliers étaient maculés de bleu, ou Lous HIERES (atteint d'une peste mystérieuse) autre LOU PISSADOU DE NOSTRE SEIGNE soit l'urinoir de Notre Seigneur, en raison d'une pluviométrie supérieure à celle (disons de Clermont)

LODÈVE : Nous avions indiqué « Les ventres bleus » il faut y ajouter, d'origine inconnue, Gargodi et Jijourlas (sorte d'alouette ou ortolan)

LOIRAS : Bara portas (ferme leurs portes) ou regardent derrière leurs portes si ce ne sont pas des envahisseurs

LUNEL : (Lunellois) ou PESCALUNA (un naïf croyait pêcher la lune qui se reflétait dans l'eau)

MAUGUIO : Sauta rigolas (Saute rigoles)

MONTAGNAC : Caps plumats ( littéralement : têtes plumée, chauves) -

MONTPELLIER : (Les clapassiens) mais également les Montpelliérains, CLAPAS signifiant tas de pierres.

MONTPEYROUX : (Montpeyrousiens) surnommés également banqueroutiers et comme pour LAUROUX «pour un âse y vont dous»

MOUREZE : (Mourezols) mais aussi SAUTA-ROCS (saute rocher)

NEBIAN : (Nébiannais) Lous Miquelets (soy cambiat couma un miquelet) tu es changé, c'est à dire, bien vêtu, en souvenir des beaux costumes d'apparats que le Seigneur ou commandant des Hospitaliers de St Jean, fournissait à sa garde

NEFFIES : Carbouniés (Charbonniers)

NIZAS : (Nizacois) Dicton (Disen pas plu, pouden pas nourri la nisada) (slogan affiché par les manifestants en 1907 à Montpellier. «ne disons pas plus, nous ne pouvons pas nourrir la nichée (NIZAS venant de nid).

NIZAS : Feniants (Fainéants) -

OCTON : (Octonnais) SAUTA RUFFA (saute ruffe, qui est la terre rouge du permien) Ils sautaient comme des chiens quand ils allaient se baigner dans le Salagou, touchant des pieds nus les pierres brûlantes.

PAULHAN : (Paulhanais à prononcer Paullanais avec la phonie languedocienne) Lous escargarots -les escargots- ou Manja tripas (incident car certains d'entre eux auraient mangé les tripes appartenant à des gens de

PERET : (Péretols) vient de terre des poiriers, en mémoire des 3 poiriers qui figurent sur le blason de Péret.

PEROLS : Comme Lodeve : les ventres bleus

PEZENAS : (Piscenois) ou les MOLIERE en souvenir de l'Auteur-Comédien qui y séjourna.

PÉZENAS : Lous machous (certains disent imbéciles, mais c’est peut être un dérivé de machou, mulet en Espagnol) -

POPIAN : (Popiannais) mais aussi «Las Canillas» Les chenilles

POUJOLS près de Lodève : ils tondent les œufs et vendent la bourre.

POUZOLS : (Pouzollais) ou les BECS FINS.

PRADES : Enventas (éventés) à cause du fort vent 

QUARANTE : (Quarantais) ou quarantous.

SAINT ANDRE DE SANGONIS : (Santournis) ou Lous Pors Négres «Les Porcs noirs» comme à GIGNAC, ce ne furent pas des ânes lui les avertirent mais des cochons noirs qui grognèrent à l'arrivée des Sarrazins.

SAINT AUNES : Rouziga-pots (Ronge pots) probablement pour leur production de pots

SAINT Bauzille de la Sylve : Les Escargots.

SAINT CLEMENT LA RIVIERE : Désaurrelhats (sans oreilles ou sourds)

SAINT GUILHEM du Désert : Lous sauta-Rocs, comme à MOUREZE et TRESSAN.

SAINT GUIRAUD : (Lous Picas Taoulhé - serrés autour d'un banc) et Lous Caouquillas (alouettes huppées).

SAINT PONS DE MAUCHIENS : Pledejaïre (Plaideurs ou chicaniers)

SAINT PRIVAT : Amoulaîres (fabricants de meules )

SAINT VINCENT DE BARBAYRAGUES : capbours (têtes stupides) -

SALASC (Salasquols) : Les comédiens à cause de la danse du soufflet qu'on mime à mettre par derrière qui est restée traditionnelle.

SOMMIERES : Passerouns (Moineaux) -

SOUBES: Le ragoût de Soubes, spécialité locale.

ST FELIX DE LODEZ : (les Lodésiens) surnommés également MIQUELETS pour les mêmes raisons qu'a Nébian

ST JEAN DE LA BLAQUIERE : St Jeantais et les Fanfarons.

ST PARGOIRE : CAGAROULETS (petits escargots).

ST PAUL ET VALMALLE : Lous bentotis (les vantards).

VENDEMAIN et TRESSAN : Sauta Rocs.

VILLENEUVETTE : Crassousses (Crasseux) probablement en raison des habits salis par la teinture des draps.

Publié dans Imprécation

Commenter cet article