Carcenac, politicard minable, assassin.

Publié le par Christian Durand

LA BATAILLE DE SIVENS/TARN

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

UNE NOUVELLE JOURNEE DE VIOLENCE ET D’ABUS POLICIERS

Un article de Grégoire Souchay pour Reporterre.
voir le site

Une semaine seulement après l’arrêt des interventions quotidiennes, l’assaut policier a repris ce lundi matin sur la zone humide. Accueillis par un barrage de cinq voitures, les forces de police ont tout bonnement commencé la journée en brisant les vitres et sortant de force les personnes des lieux.

Les policiers se sont ensuite déployés sur toute la zone, prenant d’assaut tous les campements. Fidèle à ce qui devient une habitude, les brutalités physiques sont assorties de violences psychologiques, du saccage des lieux, les affaires personnelles dans les différents lieux étant piétinées et brûlées sans aucune retenue. Le campement principal a lui aussi été évacué, seules quelques personnes restaient dans des caravanes ou dans l’unique arbre encore debout sur l’espace ravagé par les machines deux semaines auparavant.

À midi, une énorme explosion se fait entendre. Il s’agit de deux bouteilles utilisées pour la cuisine dans les campements et qui ont été neutralisées par les forces de police, comme le veut la procédure classique.

Un peu plus tard dans l’après midi, c’est la ferme de la Métairie neuve qui fait l’objet des assauts policiers. « Ils nous ont tellement gazé que l’air était totalement irrespirable, c’était encore plus fort qu’il y a deux semaines », témoigne Claude, zadiste. Après cette démonstration de force, les gendarmes ont fini par se replier sans incendier cette fois les effets personnels

Au soir, hormis la Métairie Neuve réoccupée, tous les campements étaient évacués. À la fin de la journée, on recense un blessé par flashballs, évacué en urgence, une personne dans une voiture le matin ayant reçu un éclat de vitre dans l’œil et surtout des dizaines de personnes touchées par les gaz lacrymogènes utilisés à outrance.

Ben Lefetey, porte parole du collectif, synthétise : « C’est une démonstration de force qui vise à faire craquer les gens. » Mais cela n’entame pas la détermination du Collectif : « La Commission européenne est saisie et pourrait condamner dans les prochains jours la France sur le projet de Sivens pour le non-respect de la directive sur l’eau, ce qui pourrait suspendre également les financements européens FEADER à hauteur de deux millions d’euros ». Avec d’autres membres du collectif, M. Lefetey rencontrera mercredi les experts envoyés par le ministère de l’Environnement « pour que ceux-ci puisse se prononcer au plus vite ». Mais cette fois, difficile de voir ce qui pourra stopper les travaux de décapage qui devraient commencer ce mardi matin, avec une semaine d’avance sur le planning du chantier.

Pour de plus amples informations, voir les sites :

http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/
http://www.collectif-testet.org/

Quelques photos... lacrymogènes...

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

UNE NOUVELLE JOURNEE DE VIOLENCE ET D’ABUS POLICIERS

Un article de Grégoire Souchay pour Reporterre.
voir le site

Une semaine seulement après l’arrêt des interventions quotidiennes, l’assaut policier a repris ce lundi matin sur la zone humide. Accueillis par un barrage de cinq voitures, les forces de police ont tout bonnement commencé la journée en brisant les vitres et sortant de force les personnes des lieux.

Les policiers se sont ensuite déployés sur toute la zone, prenant d’assaut tous les campements. Fidèle à ce qui devient une habitude, les brutalités physiques sont assorties de violences psychologiques, du saccage des lieux, les affaires personnelles dans les différents lieux étant piétinées et brûlées sans aucune retenue. Le campement principal a lui aussi été évacué, seules quelques personnes restaient dans des caravanes ou dans l’unique arbre encore debout sur l’espace ravagé par les machines deux semaines auparavant.

À midi, une énorme explosion se fait entendre. Il s’agit de deux bouteilles utilisées pour la cuisine dans les campements et qui ont été neutralisées par les forces de police, comme le veut la procédure classique.

Un peu plus tard dans l’après midi, c’est la ferme de la Métairie neuve qui fait l’objet des assauts policiers. « Ils nous ont tellement gazé que l’air était totalement irrespirable, c’était encore plus fort qu’il y a deux semaines », témoigne Claude, zadiste. Après cette démonstration de force, les gendarmes ont fini par se replier sans incendier cette fois les effets personnels

Au soir, hormis la Métairie Neuve réoccupée, tous les campements étaient évacués. À la fin de la journée, on recense un blessé par flashballs, évacué en urgence, une personne dans une voiture le matin ayant reçu un éclat de vitre dans l’œil et surtout des dizaines de personnes touchées par les gaz lacrymogènes utilisés à outrance.

Ben Lefetey, porte parole du collectif, synthétise : « C’est une démonstration de force qui vise à faire craquer les gens. » Mais cela n’entame pas la détermination du Collectif : « La Commission européenne est saisie et pourrait condamner dans les prochains jours la France sur le projet de Sivens pour le non-respect de la directive sur l’eau, ce qui pourrait suspendre également les financements européens FEADER à hauteur de deux millions d’euros ». Avec d’autres membres du collectif, M. Lefetey rencontrera mercredi les experts envoyés par le ministère de l’Environnement « pour que ceux-ci puisse se prononcer au plus vite ». Mais cette fois, difficile de voir ce qui pourra stopper les travaux de décapage qui devraient commencer ce mardi matin, avec une semaine d’avance sur le planning du chantier.

Pour de plus amples informations, voir les sites :

http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/
http://www.collectif-testet.org/

Instruction : Tirez dans le dos à bout portant...
Instruction : Tirez dans le dos à bout portant...
Instruction : Tirez dans le dos à bout portant...
Instruction : Tirez dans le dos à bout portant...
Instruction : Tirez dans le dos à bout portant...
Instruction : Tirez dans le dos à bout portant...
Instruction : Tirez dans le dos à bout portant...

Instruction : Tirez dans le dos à bout portant...

Mobilisation générale pour Sivens, pour Rémi Fraisse : Carcenac, assassin !

Bonjour,

Après le silence assourdissant du gouvernement et de divers responsables politiques suite à la mort tragique de Rémi Fraisse, jeune militant de la nature de 21 ans, le ministre de l’intérieur a décidé ce matin de prendre une tournure politicienne, sans compassion aucune pour le premier décès d’un manifestant écologiste depuis 1977.

En attendant les résultats définitifs de l’enquête et de l’autopsie, où les forces policières quelques chances d’être mis en cause, il cherche vraisemblablement à mettre de l’huile sur le feu et à inverser l’opinion publique pour la détourner vers ces « écologistes irresponsables », alors même que la responsabilité policière risque bien d’être engagée.

Faire de la politique de bas étage sur le dos d’un mort, voilà une bien triste conception de la dignité et de la responsabilité.

La triste vérité, c’est qu’un jeune homme est décédé pour avoir dit non -pacifiquement- à un barrage inutile, véritable non sens écologique et économique, tous les experts le disent.

A nous d’honorer la mémoire de Rémi, de réclamer toute la vérité sur les circonstances de ce drame, et l’arrêt immédiat des travaux. Le projet de barrage menace une zone humide où s’étend un bijou de biodiversité avec 94 espèces protégées, comprend un coût faramineux -de l’argent public- qui profitera à une trentaine d’exploitants au nom d’une logique productiviste désuète.  C’est une insulte faite à l’intérêt général. A nous de réclamer justice.

Précisons aussi que François Fillon, ex-premier ministre -faut-il le rappeler- a évoqué « une part de responsabilité » des écologistes dans la mort de Rémi Fraisse. Les sentinelles doivent réagir et riposter.

Pour cela, tweetons, soutenons et diffusons au maximum les interventions suivantes :

France Inter : Invitée Emmanuelle Cosse
http://www.franceinter.fr/emission-linvite-de-7h50-emmanuelle-cosse-0

 

 France Info : Cécile Duflot sur Rémi Fraisse : une « tache indélébile sur l’action du gouvernement »
http://www.franceinfo.fr/emission/l-interview-politique/2014-2015/sivens-cecile-duflot-veut-une-commission-d-enquete-sur-la-mort-de-remi-fraisse-28-10

 

BFM TV : Mort d’un manifestant à Sivens: « le ministre de l’Intérieur est responsable », pour Bové
http://www.bfmtv.com/politique/mort-d-un-manifestant-a-sivens-842945.html

 

A retweeter :

 

Le tweet d’EELV https://twitter.com/EELV/status/527030852627087361

On compte sur vous.

Qu’est ce que les sentinelles ?

Créés en 2010 lors des élections régionales, et réactivées lors des dernières élections européennes, les Sentinelles de l’écologie ont pour vocation de réaliser une veille active sur le web.
Les Sentinelles suivent la presse en ligne et les échanges sur les réseaux sociaux, afin de porter partout les idées et les arguments écologistes dans tous les débats qui agitent la toile.

Carcenac, politicard minable, assassin.
Carcenac, politicard minable, assassin.
Carcenac, politicard minable, assassin.
Carcenac, politicard minable, assassin.

Publié dans Actualité 2014

Commenter cet article